« J’ai le Maroc dans mes gènes et la Belgique dans mes veines »

20 février 2024 - 16h30 - Belgique - Ecrit par : A.P

Mohamed Sennahe et Alexy Mesrour, deux Belgo-marocains résidant à Verviers, racontent leur histoire, ponctuée de difficultés et de dualité. Toujours connectés à leurs origines marocaines, ils sont tous deux heureux et fiers d’être des Verviétois.

Mohammed Sennahe explique comment il a atterri à Verviers en 1981, alors qu’il n’avait que 21 ans. « Sur le chemin des Pays-Bas, je me suis arrêté à Verviers pour y retrouver un compatriote ami. Nous avons grimpé les escaliers de Sainte-Julienne pour rejoindre la Rue de France où il habitait… Je ne m’attendais pas à m’y installer quelques mois plus tard », confie-t-il à La Libre. Et d’ajouter : « […] voici 40 ans que j’y vis et que j’en suis amoureux. Cette ville m’a tout donné, et je lui ai tout donné ».

Le 22 septembre 1982, il s’installe définitivement en Belgique après avoir été accepté à l’école d’ingénieurs de Verviers. « Je me souviens très bien de mon arrivée définitive en Belgique. Il neigeait déjà. Je n’avais rien : ni famille, ni bourse d’étude, ni argent. J’étais à sec… », détaille-t-il. Aujourd’hui, le Marocain est totalement intégré dans la ville. Avec sa femme d’origine belge, il a organisé des festivals au Petit théâtre pendant six bonnes années. Le couple est par ailleurs le propriétaire du restaurant « Des goûts et des couleurs », ouvert depuis 14 ans, et l’animateur de la page Facebook « Fier d’être Verviétois ».

À lire : Sidi Larbi Cherkaoui : « Je suis homosexuel, Marocain et Belge »

Alexy Mesrour, né en 1988, n’a pas eu le même parcours. « Mon Papa s’appelle Abdallah, originaire d’Agadir, ma Maman s’appelle Denise, elle est du coin », raconte-t-il, évoquant les difficultés rencontrées lors de son adolescence. « À l’école, je me souviens que l’on me parlait ’d’eux’, les Marocains de la ville qu’il fallait accueillir. Mais à qui pouvais-je appartenir, moi ? Au “nous” des Belges, ou au “eux” des Marocains ? Mes oncles s’appelaient Robert et Jean-Paul d’un côté, Ahmed et Mohamed de l’autre », développe-t-il.

Alexy Mesrour n’a pas manqué de renouveler son amour pour Verviers où « il a grandi ». « C’est ici que vivent mes grands amis, c’est dans les rues d’à côté que j’ai roulé à vélo. J’aime les couleurs, le climat, l’odeur, les rivières de la région. Même si je devais partir à l’étranger pendant 50 ans, le jour de ma mort je repenserais à Verviers. C’est charnel », a affirmé le Belgo-marocain. Et à Mohammed Sennahe de conclure : « Je crois que j’ai le Maroc dans mes gènes et la Belgique dans mes veines ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Intégration - Immigration - MRE

Aller plus loin

La lutte d’un couple belgo-marocain contre les lois migratoires

Les autorités belges hésitent à donner leur accord pour l’union de la Belge Kimberly Vander Roost, 37 ans, et son fiancé marocain Khalil Kheir, 30 ans, soupçonnent un mariage «...

Parcours de Nawal Farih, jeune députée d’origine marocaine au parlement belge

Nawal Farih est l’une des plus jeunes députées au parlement fédéral belge. D’origine marocaine, la jeune femme de 35 ans, née en France et ayant grandi à Genk où elle a fait des...

Les nouveaux Belges sont majoritairement Marocains

Les Marocains arrivent une fois de plus en tête des étrangers ayant obtenu la nationalité belge.

Pourquoi les joueurs belgo-marocains préfèrent-ils le Maroc à la Belgique ?

Pourquoi de nombreux joueurs belgo-marocains qui passent par toutes les catégories chez les jeunes en Belgique finissent par choisir le Maroc comme nationalité sportive en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Le portefeuille des Marocains du monde aiguise des appétits

Dans son discours prononcé à l’occasion de l’anniversaire de la révolution du roi et du peuple, Mohammed VI a appelé à renforcer le cadre législatif de la diaspora marocaine. Depuis, la majorité gouvernementale se dispute le portefeuille des Marocains...

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le Maroc et l’Espagne se concertent pour l’Opération Marhaba (MRE)

La réunion de la Commission mixte hispano-marocaine s’est tenue ce mercredi au siège du ministère de l’Intérieur en vue de coordonner l’Opération Passage du Détroit 2023 (OPE-23) ou Marhaba 2023 entre l’Espagne et le Maroc.

Les adieux émouvants de Salima Belabbas, présentatrice du RTL Info

C’est avec une grande émotion et une voix tremblante que Salima Belabbas, présentatrice d’origine marocaine du RTL Info, a fait ses adieux aux téléspectateurs dimanche.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

L’ONCF a pensé aux MRE pendant les vacances

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a mis en place un plan pour accueillir les millions de voyageurs attendus à bord de ses trains lors de la prochaine saison estivale. Une attention particulière est accordée aux Marocains résidant à l’étranger...

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.