Simplification administrative : 22 documents supprimés

1er juillet 2022 - 09h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Dans le cadre du processus de simplification des procédures et formalités administratives au niveau des collectivités territoriales, le ministère de l’Intérieur a décidé de supprimer une vingtaine de documents.

Plus précisément, 22 documents ont été supprimés, a annoncé le ministre Abdelouafi Laftit, qui s’exprimait devant la chambre des conseillers. Il s’agit entre autres de la légalisation des signatures, les copies certifiées conformes, les certificats de célibat ou de mariage, rapporte Al Akhbar.

A lire : La CNSS simplifie ses procédures administratives

Cette mesure a été prise en application de la loi 55-19 relative à la simplification des procédures administratives qui a été promulguée en septembre 2020, a souligné le ministre, précisant que le département a également veillé, en amont, à développer des plateformes numériques. Le but étant de les simplifier et d’améliorer l’accès des citoyens et des usagers aux services publics.

S’agissant des réformes au sein du ministère, Laftit a fait savoir que des mesures sont progressivement prises pour l’adhésion de ses services au chantier de simplification et de numérisation des procédures administratives. Il a cité à titre d’exemple la dotation du secteur de la promotion nationale d’un système informatique précis pour le suivi de la mise en œuvre de ses programmes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

La CNSS simplifie ses procédures administratives

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) met en œuvre la loi sur la simplification des procédures et formalités administratives. Elle a annoncé avoir procédé à la révision...

Le Maroc simplifie encore plus les procédures administratives

Le gouvernement entend simplifier et digitaliser prochainement quelque 2500 procédures. C’est ce qu’a déclaré Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...