Staffan de Mistura devrait être le prochain envoyé pour le Sahara

21 mai 2021 - 22h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Le Polisario a enfin accepté la proposition de nomination d’un nouvel envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara. Son nom : Staffan de Mistura, diplomate Italo-suédois.

L’ambassadeur de la «  Rasd  » à Alger, Abdelkader Taleb Omar a précisé que le Polisario a donné, le 29 avril dernier, son feu vert pour la nomination du diplomate italo-suédois au poste de nouvel émissaire de l’ONU pour le Sahara, rapporte APS. Ce poste est vacant depuis près de deux ans après la démission de l’Allemand Horst Köhler.

Selon les explications de Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU, il s’est avéré difficile de nommer un nouvel envoyé pour le Sahara. « Il s’agit d’un poste compliqué pour lequel il a toujours été un peu difficile de trouver la bonne personne », avait-il dit. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres affirmait, le 7 mai dernier, avoir proposé depuis deux ans 12 prétendants potentiels. Ces propositions s’étaient majoritairement heurtées au refus du Polisario.

C’est ainsi que le mouvement indépendantiste a rejeté la candidature du Portugais Luis Amado, ancien ministre des Affaires étrangères et celle de Petre Roman, ancien chef de la diplomatie et premier ministre roumain. De son côté, le Maroc avait donné carte blanche pour la nomination d’un nouvel envoyé spécial, en avril dernier. Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine avait dénoncé les agissements de l’Algérie et de son protégé pour bloquer la nomination du successeur de Horst Köhler.

Reste à savoir si la nomination de Staffan de Mistura sera effective dans les tout prochains jours et qu’il sera à la hauteur de la mission qui lui sera confiée.

Sujets associés : Algérie - Italie - ONU - Polisario - Suède - Sahara Marocain

Aller plus loin

Difficile pour l’ONU de nommer son envoyé spécial pour le Sahara

Alors que le poste est vacant depuis près de deux ans suite à la démission de l’Allemand Horst Köhler, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a du mal à nommer...

Envoyé spécial pour le Sahara : un autre nom circule

Après plusieurs tentatives infructueuses, l’ONU vient de proposer le Suédois Staffan de Mistura, ex-médiateur de l’organisation onusienne en Syrie comme prochain envoyé spécial...

Sahara : le Maroc donne son feu vert pour la nomination d’un envoyé spécial

En prélude à la prochaine réunion du Conseil de sécurité prévue le 21 avril, le Maroc a, à travers son ministre des Affaires étrangères et de la coopération africaine, donné...

António Guterres toujours à la recherche d’un envoyé spécial pour le Sahara

Les noms de douze personnalités ont déjà été proposés, sans succès, pour le poste d’envoyé spécial pour le Sahara, resté vacant depuis deux ans. C’est ce qu’a indiqué vendredi,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.