Un enfant de 12 ans se donne la mort par pendaison à Taounate

19 juin 2021 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Une affaire de suicide a créé l’émoi mercredi dernier, à Douar Lebabra dans la province de Taounate. Un jeune garçon âgé de 12 ans s’est donné la mort, par pendaison.

Selon Alyaoum24, le défunt, en dernière année de primaire, et accro aux jeux vidéo. Avant de commettre l’acte, il s’est enfermé en bloquant l’accès au dernier étage de la maison familiale. « Il aurait suivi la tendance dangereuse qui est diffusée sur ces jeux », soutient la publication alors que ses proches racontent que le jeune garçon menait une vie normale et ne souffrait d’aucune difficulté psychologique ou mentale.

À lire : Trois suicides en une semaine à Tanger et à Larache

La dépouille a été déposée à la morgue de l’hôpital Ghassani de Fès pour subir une autopsie. En parallèle, une enquête a été ouverte par la gendarmerie royale pour élucider les circonstances de la mort du jeune garçon.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Faits divers - Droits et Justice - Taounate - Enquête - Enfant

Aller plus loin

Un Algérien se tranche la gorge à Tanger

Un ressortissant algérien a tenté de mettre fin à sa vie, jeudi dernier, dans son appartement à Tanger, en se taillant les veines de son cou à l’aide d’une lame de rasoir.

Azilal : mort par pendaison d’un père de famille

Un père de famille a été retrouvé pendu chez lui dans le douar Zeroualt Agmir à Azilal. Les causes de cet incident tragique sont encore inconnues.

Émoi à Castanet-Tolosan après la mort de deux fillettes au Maroc (vidéo)

Le maire de Castanet-Tolosan, Xavier Normand, a annoncé le décès de deux fillettes inscrites dans une école de la ville, lors d’un voyage au Maroc. La nouvelle a suscité une...

Pour une rupture amoureuse, il tente de se jeter du haut de la gare routière

Un agent de sécurité à la gare routière de Tanger, est intervenu mercredi 4 mars au matin, pour tenter de porter secours à un jeune homme. Celui-ci a tenté de se donner la mort,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.