Marrakech : un Suisse fait don de la moitié de sa fortune aux enfants abandonnés

3 janvier 2020 - 20h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un homme d’affaires suisse a fait un don de 2 millions d’euros, représentant la moitié de sa fortune, à une centaine d’orphelins et d’enfants abandonnés de la région de Marrakech.

"Je suis Suisse. La seule chose qui me reste de la Suisse, c’est ma petite croix sur la casquette. Mon cœur est Marocain !", a déclaré l’homme d’affaires. Celui-ci entend donner la moitié de sa fortune aux enfants abandonnés de Tahannaout, près de Marrakech.

Pour Huppert, il faut sauver ces enfants, il faut les guider. "Cela m’a coûté 2 millions d’euros, c’est la moitié de ce que j’ai. J’ai trois fils, je les ai ramenés ici, j’ai dit : ‘papa va donner un autre sens à la moitié de votre héritage. J’ai dépensé 2 millions ici avec beaucoup de joie", a laissé entendre cet homme qui vit dans la région depuis 10 ans.

Il ambitionne de construire un havre de paix pour ces enfants. Aussi, compte-t-il sur l’apport des personnes de bonne volonté pour aller loin dans la concrétisation de ce projet à caractère social et humanitaire. "Au royaume chérifien, il y a près de 10.000 enfants abandonnés par des mamans stigmatisées qui n’ont souvent aucune autre possibilité que l’abandon. Aux yeux des gens, une femme qui a mis un enfant au monde sans la bague au doigt, est une prostituée. C’est ancré dans la société", fait-il savoir pour justifier amplement le bien-fondé de son projet.

"J’ai laissé tomber mes biens matériels en Suisse. J’ai trouvé des valeurs immatérielles que je sens tous les jours ici. C’est magnifique. Le cœur, le respect, l’amour, … (…) Depuis que je distribue ces petits ‘chwiya’, je suis l’homme le plus heureux de la terre. Je suis papa de 100 enfants", résume le donateur.

Sujets associés : Marrakech - Suisse - Caritatif - Enfant

Aller plus loin

Décès du fondateur du plus célèbre orphelinat de Marrakech (vidéo)

Hansjörg Huber, homme d’affaires suisse et fondateur du célèbre orphelinat « Dar Bouidar Atlas Kinder », est décédé le 3 septembre dernier.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.