Tanger : un propriétaire juif derrière l’expulsion de centaines de familles ?

30 octobre 2023 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les informations faisant état des procédures d’expulsion des centaines de familles au quartier de Benkirane, à Tanger, suite à la décision du propriétaire du terrain, un juif exilé en Israël, s’avèrent floues. Qu’en est-il réellement ?

Au quartier de Benkirane à Tanger, une rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre : un propriétaire juif marocain exilé en Israël se serait rendu au Maroc, pour récupérer son bien, quatorze hectares laissés vides, lors de son départ, il y a plus de soixante-dix ans, ce qui déboucherait sur une procédure en référé qui a ordonné l’expulsion de soixante-cinq familles la semaine dernière. Le « sioniste qui veut faire expulser près huit cents familles de leurs maisons », affirment la presse locale et les réseaux sociaux. Les habitants s’opposent à la destruction de leurs habitations. En réalité, ce sont des Marocains qui ont demandé les expulsions et non un propriétaire juif.

À lire :Depuis le Maroc, un Italien tente d’expulser les squatteurs de sa propriété

Ce sont les habitants du quartier qui ont propagé cette information, croit savoir le site d’information Kifache. Ils se rappellent de la confession de l’ancien propriétaire du terrain. Sans manquer d’évoquer des actes d’achat, de conservation foncière et des quittances de taxes. S’agit-il une nouvelle affaire de spoliation foncière ? En attendant de vérifier, le tribunal de Tanger a décidé de suspendre la procédure de référé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Expulsion - Spoliation immobilière au Maroc

Aller plus loin

Du nouveau dans l’affaire dite expulsion des centaines de familles à Tanger

À Tanger, des habitants du quartier « Hawmat Chouk » sont vent debout contre leur expulsion de leurs habitations. Un avocat va être désigné par le maire de la ville pour...

Victoire pour les centaines de familles menacées d’expulsion à Tanger

Saisi par la société immobilière « Charaf Immobilier », le tribunal de première instance de Tanger s’est prononcé sur l’affaire dite expulsion des centaines de familles du...

La France veut expulser des Marocains à ... la Barbade

Deux Marocains ont comparu fin juillet devant le tribunal judiciaire de Créteil pour avoir refusé d’embarquer à Orly dans l’avion qui devait les ramener à la Barbade, dans les...

Depuis le Maroc, un Italien tente d’expulser les squatteurs de sa propriété

Alors qu’il a mis sa propriété de plusieurs millions d’euros en vente, un Italien est surpris d’apprendre qu’un groupe de personnes l’occupent. Face à l’impossibilité de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans le restaurant où il travaillait.

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été incarcéré pour son implication dans le mouvement des Gilets jaunes.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...