Tarragone : le premier bébé de 2023 est un Marocain

3 janvier 2023 - 23h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le premier bébé de 2023 à Tarragone est marocain et se prénomme Yasmine. 40 % des bébés dans cette province espagnole ont des parents d’origine étrangère.

Yasmine est née à Valls, au Camp de Tarragone. Elle est la fille de Slimane, arrivée du Maroc il y a deux décennies. Youssef, lui, a vu le jour à Tortosa. Il est le premier enfant de 2023 dans les Terres de l’Ebre. Jana, fille de Sabah et Mohamed, habitants de Segur de Calafell, est quant à lui le premier bébé de 2023 de Baix Penedès.

Comme les années précédentes, la tendance s’est confirmée en 2023. Les premiers nouveau-nés de chaque année sont des enfants d’étrangers ou d’immigrants naturalisés. A Tarragone, 40 % des bébés ont un père ou une mère étrangère, selon les dernières données de 2021 publiées par l’Institut national de la statistique (INE). C’est la troisième province espagnole avec un pourcentage élevé de naissances, derrière Lleida (41 %) et Gérone (45 %), sans compter les villes autonomes, fait savoir Diari de Tarragona.

À lire : Castille-et-León : le premier bébé de 2022 est Marocain

Entre 2015 et 2021, les naissances de bébés de père et mère espagnols ont chuté de 29,4 % à Tarragone, alors que les naissances de bébés dont l’un des parents est un étranger ont augmenté de 3 %. « La population migrante est plus jeune », explique Pau Miret, professeur associé à la faculté des arts et des sciences humaines de l’UOC. « Les autochtones ne sont pas parents tant qu’ils n’ont pas de stabilité. Ils ont besoin de plus de sécurité », ajoute l’expert.

« D’une certaine manière, les migrants sont habitués à une certaine précarité. Les ménages qui ont des enfants sont dans l’exclusion sociale, car ils n’attendent pas d’aide publique », développe Miret. L’expert note toutefois une baisse des naissances par rapport à la période pré-Covid-19. En octobre 2022, 431 naissances ont été enregistrées à Tarragone, soit 20 % de moins qu’en septembre (541) et 26 % de moins qu’en octobre 2021 (586).

Sujets associés : Espagne - Famille - Tarragone - Enfant - MRE

Aller plus loin

Ceuta sans bébé le 1ᵉʳ jour de 2021 à cause de la fermeture des frontières avec le Maroc

La fermeture des frontières entre le Maroc et la ville de Ceuta a eu une conséquence inattendue. Aucune naissance n’a eu lieu le jour de l’an, ce qui n’est pas arrivé depuis de...

Melilla : forte baisse des naissances depuis la fermeture de la frontière avec le Maroc

Les naissances ont baissé d’un tiers à Melilla depuis la fermeture en mars 2020 de la frontière avec le Maroc en raison de crise sanitaire du Covid-19, puis de l’obligation de...

Castille-et-León : le premier bébé de 2022 est Marocain

Le premier bébé arrivé au monde en 2022 à Castille-et-León (Nord de l’Espagne) est Marocain. De sexe féminin, il a vu le jour seulement six minutes après 00 heure le 1ᵉʳ janvier...

Melilla : le premier bébé de 2021 est un Marocain

Le premier bébé né en 2021 à Melilla est Marocain. Elle s’appelle Safia Mohtar, indique la direction territoriale de l’Institut national de gestion de la santé (Ingesa) de Melilla.

Ces articles devraient vous intéresser :

Séjour culturel au Maroc au profit de 600 enfants de MRE

600 enfants de Marocains résidant à l’étranger (MRE) bénéficient actuellement d’un séjour culturel au Maroc. L’édition de cette année se déroule en deux périodes, du 21 juillet au 3 août puis du 6 au 19 août, dans le site de l’Université internationale...

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Les Marocains résidant à l’étranger boostent l’économie grâce à leurs transferts de fonds

Selon l’Office des changes, les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une croissance significative de 16 % en mars 2023, pour atteindre près de 27,11 milliards de dirhams. Ce chiffre représente une hausse de 3,73...

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Les transferts des Marocains du monde toujours en hausse

Au premier semestre de l’année, les envois des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont atteint plus de 47,04 milliards de dirhams contre 44,33 milliards par rapport à la même période de l’an dernier.

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.