Melilla : forte baisse des naissances depuis la fermeture de la frontière avec le Maroc

3 janvier 2023 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les naissances ont baissé d’un tiers à Melilla depuis la fermeture en mars 2020 de la frontière avec le Maroc en raison de crise sanitaire du Covid-19, puis de l’obligation de visa exigée aux voyageurs marocains après la réouverture de la frontière en mai dernier.

La Direction territoriale de l’Institut de gestion de la santé (INGESA) relevant du ministère de la Santé a indiqué que le centre de santé de Melilla a clôturé l’année 2022 avec 826 naissances, « ce qui confirme la tendance à la baisse enregistrée au cours des sept dernières années, le nombre de naissances ayant atteint un record de 3 001 en 2015 ». Il est ensuite passé à 2 946 en 2016, 2 799 en 2017, 2 564 en 2018 et 2 476 en 2019.

À lire : Ceuta et Melilla : baisse de 50 % des naissances après la fermeture des frontières avec le Maroc

Mais depuis la fermeture de la frontière avec le Maroc en mars 2020, les naissances ont fortement chuté à l’hôpital de Melilla, rapporte Europa Press, précisant qu’elles sont passées de 2 476 en 2019 à 1996 cette année-là et à 886 en 2021, soit une baisse d’un tiers.

À lire : 1 500 Marocaines accouchent chaque année à Melilla

Cette année 2023, le premier bébé n’est pas encore né dans la ville autonome, a assuré un porte-parole de l’INGESA. Le dernier de l’année 2022, une fille prénommée Alma, est né le 31 décembre à 14 heures.

Sujets associés : Melilla - Santé - Enfant

Aller plus loin

Ceuta et Melilla : baisse de 50 % des naissances après la fermeture des frontières avec le Maroc

De nombreuses Marocaines traversaient la frontière pour accoucher dans les hôpitaux à Ceuta et Melilla. Depuis la fermeture des frontières, ce déplacement n’est plus possible,...

Tarragone : le premier bébé de 2023 est un Marocain

Le premier bébé de 2023 à Tarragone est marocain et se prénomme Yasmine. 40 % des bébés dans cette province espagnole ont des parents d’origine étrangère.

Melilla : le premier bébé de 2021 est un Marocain

Le premier bébé né en 2021 à Melilla est Marocain. Elle s’appelle Safia Mohtar, indique la direction territoriale de l’Institut national de gestion de la santé (Ingesa) de Melilla.

1 500 Marocaines accouchent chaque année à Melilla

Chaque année, des milliers de femmes marocaines se rendent à Melilla et Ceuta pour mettre au monde leur enfant. L’objectif  : profiter d’un système de santé très performant et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.