1 500 Marocaines accouchent chaque année à Melilla

3 janvier 2021 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

Chaque année, des milliers de femmes marocaines se rendent à Melilla et Ceuta pour mettre au monde leur enfant. L’objectif  : profiter d’un système de santé très performant et gratuit et garantir à leur nouveau-né la nationalité espagnole.

Selon un responsable de la santé à l’hôpital de Melilla, en 2020, il y a eu un total de 1 196 naissances contre 2 476 en 2019, soit une baisse de près de 50%. Cette baisse est due à la fermeture des frontières entre les deux pays pour cause de pandémie de coronavirus. Ces chiffres sont loin de ceux enregistrés en 2015 où un record de 3000 enfants avaient vu le jour dans l’enclave espagnole, en majorité d’origine marocaine.

Pour étayer ses propos, la direction de la santé de l’hôpital de Melilla a annoncé la naissance du premier bébé de l’année 2021. Il s’agit de Safia, née le 2 janvier à 13h50 de parents marocains.

Il y a deux ans, la formation de droite "Grupo Popular" avait dénoncé le nombre de plus en plus important de femmes marocaines qui se rendent à Ceuta et Melilla pour accoucher. À cette époque, les Marocains représentaient 60% des naissances de l’enclave, appelant le gouvernement à durcir les conditions d’accès à la nationalité espagnole en imposant une résidence continue et habituelle de 10 ans. « Ce mouvement de femmes Marocaines répond en grande partie à une intervention des organisations qui leur offrent d’accoucher dans ce côté-ci de la frontière », écrivait le parti politique dans un communiqué. 

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Santé - Femme marocaine - Enfant - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Melilla : le premier bébé de 2021 est un Marocain

Le premier bébé né en 2021 à Melilla est Marocain. Elle s’appelle Safia Mohtar, indique la direction territoriale de l’Institut national de gestion de la santé (Ingesa) de Melilla.

Ceuta : baisse de 31 % des naissances à cause de la fermeture de la frontière

De nombreuses femmes marocaines presque à terme, avaient l’habitude d’aller accoucher à Ceuta où la qualité du service de santé est meilleure. Avec la fermeture de la frontière...

Melilla : forte baisse des naissances depuis la fermeture de la frontière avec le Maroc

Les naissances ont baissé d’un tiers à Melilla depuis la fermeture en mars 2020 de la frontière avec le Maroc en raison de crise sanitaire du Covid-19, puis de l’obligation de...

Ceuta sans bébé le 1ᵉʳ jour de 2021 à cause de la fermeture des frontières avec le Maroc

La fermeture des frontières entre le Maroc et la ville de Ceuta a eu une conséquence inattendue. Aucune naissance n’a eu lieu le jour de l’an, ce qui n’est pas arrivé depuis de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

L’actrice Malika El Omari en maison de retraite ?

Malika El Omari n’a pas été placée dans une maison de retraite, a affirmé une source proche de l’actrice marocaine, démentant les rumeurs qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux à son sujet.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...