Maroc : un médecin arrêté pour trafic de psychotropes

10 mai 2020 - 06h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

Quatre individus, dont un médecin, ont été interpellés jeudi, à Tétouan, pour leur implication présumée dans une affaire de commerce illégal de comprimés médicaux anesthésiques et de trafic de psychotropes.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le médecin légiste, propriétaire d’une clinique privée, a été interpellé alors qu’il remettait des ordonnances contenant une prescription pour comprimés médicaux anesthésiques sur la voie publique.

Plus d’une dizaine d’ordonnances médicales ont également été saisies à bord du véhicule du mis en cause, dont des ordonnances vierges et d’autres remplies à blanc, portant des prescriptions de médicaments utilisés dans le traitement de maladies mentales et psychiatriques.

Par ailleurs, les procédures de recherche dans cette affaire, ont permis d’interpeller trois autres individus, dont deux ayant des antécédents judiciaires dans le trafic de psychotropes.

D’après la DGSN, les opérations de fouilles ont permis de saisir 164 comprimés médicaux anesthésiques, ainsi que des sommes d’argent qui proviendraient de cette activité illicite.

Pour les besoins de l’enquête, les trois mis en cause ont été placés en garde à vue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tétouan - Santé - Arrestation

Aller plus loin

Meknès : démantèlement d’un réseau criminel actif dans le trafic de médicaments

Une douzaine d’individus, dont un pharmacien et un trafiquant ont été condamnés à différentes peines par le tribunal de Meknès. Ils sont impliqués dans un réseau criminel...

Un policier attaqué par un chien près de Fès

Les éléments de la police ont interpellé vendredi à Al-Batha, à proximité de Fès, deux multirécidivistes âgés de 21 et 37 ans. Ils sont des frères et seraient impliqués dans une...

Marrakech : une mère et son fils arrêtés avec 6025 comprimés psychotropes

Les agents de la police judiciaire de Marrakech ont mis la main sur une femme et son fils âgés de 45 ans et 27 ans pour possession de 6 025 comprimés psychotropes. Leur...

Dr. El Hassan Tazi en prison

Le célèbre médecin plasticien El Hassan Tazi a réagi à son implication présumée dans une affaire « d’escroquerie et de faux et usage de faux en lien avec des factures de soins...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.