Textile : les professionnels misent sur le « Made in Morocco »

6 décembre 2021 - 15h00 - Ecrit par : A.T

Les professionnels du textile veulent promouvoir la consommation locale, à travers l’habillement des Marocains par des marques nationales. Une nouvelle stratégie marketing a été conçue à cet effet pour booster les ventes à l’export.

Réunis au sein de l’association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith), ces acteurs ont procédé au lancement de la nouvelle stratégie dénommée Textile 2035, « Dayem Morocco », référence faite à « la durabilité non seulement dans sa dimension environnementale, mais aussi sociale et économique », souligne Fatima Zahra Alaoui, directrice générale de l’association.

Cette opération de charme a pour objectif de faire face aux mutations du marché international, car le textile national doit profiter des opportunités actuelles pour se positionner sur de nouveaux débouchés comme la Grande-Bretagne et les États-Unis, rapporte La Vie Eco, citant les professionnels du secteur.

Pour Fatima Zahra Alaoui, « le Maroc doit, à l’instar de ces pays, être armé pour répondre aux nouvelles donnes du marché international, notamment le boom de l’e-commerce qui a été accéléré par la crise sanitaire, les nouvelles tendances du prêt-à-porter, notamment une mode plus écoresponsable et l’émergence de nouvelles matières et du recyclage ».

A lire : Le Maroc, premier exportateur de textile en Europe

À cet effet, l’Amith ambitionne de porter les exportations à 60 milliards de dirhams et à 60 % les productions en co-traitance et en produit fini. Nous devons aussi réaliser 20 % des exportations sur les nouveaux marchés de l’Amérique du Nord et de l’Europe du Nord, a-t-elle ajouté.

Pour y parvenir, l’Amith pose ses actions sur dix commandements, allant de la création des emplois à la formation, en passant par l’innovation et le digital. Parmi ces commandements, « Développons la Moroccan Touch ». Celui-ci est pensé pour habiller les Marocains avec des marques marocaines.

Tags : Textile - Exportations

Aller plus loin

Le cannabis pour renforcer la compétitivité du textile marocain

Le cannabis constitue l’un des produits d’avenir du secteur textile marocain dont il contribuera à renforcer la compétitivité.

Marché polonais : des opportunités commerciales pour les exportateurs marocains de textile

En vue de dénicher les opportunités commerciales en Pologne, dans le domaine du textile, l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), en collaboration avec le cabinet...

Quid de l’impact de la chute des bénéfices d’Inditex sur l’industrie textile au Maroc ?

Alors que les bénéfices du groupe espagnol Inditex ont enregistré une baisse drastique de 70 % pour l’exercice 2020-2021 en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, l’on se...

Tanger attire les investisseurs étrangers du secteur textile

Une délégation d’investisseurs étrangers opérant dans l’industrie du textile s’est rendue mardi à Tanger, pour s’enquérir des opportunités d’affaires dans la...

Nous vous recommandons

La décision de l’Espagne d’aider le Maroc à importer du gaz met en colère l’Algérie

L’Algérie serait en colère contre l’Espagne qui a décidé d’aider le Maroc à importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe.

Le Maroc plébiscité par les Français pour les vacances estivales

Le Maroc fait partie des destinations plébiscitées par les Français pour les vacances estivales. C’est ce que révèle un cabinet d’expertise.

Un concurrent israélien de Glovo s’attaque au Maroc

L’application de livraison de nourriture « Haat » (« apporter » en arabe), qui jusque-là opère exclusivement dans le secteur arabe et essentiellement rural en Israël, prévoit de proposer ses services à l’étranger, notamment au...

Le Koweït invite ses ressortissants à quitter le Maroc

De la zone verte, le Maroc, depuis quelques semaines, se dirige vers le rouge avec les nombreux cas de contamination enregistrés depuis l’apparition du variant Omicron. Par mesure de précaution, l’ambassade du Koweït à Rabat a appelé ses ressortissants à...

Maroc : flambée du prix du mouton de l’Aïd, les intermédiaires pointés du doigt

À quelques jours de l’Aïd Al-Adha, les prix du mouton montent en flèche au Maroc. Les intermédiaires et autres chennaqas sont pointés du doigt.

Ce que le limogeage de Vahid Halilhodzic coûterait au Maroc

Le Maroc pourrait se séparer de son sélectionneur national avant la coupe du monde prévue en novembre prochain. Son limogeage « ne coûtera aucun dirham au budget de l’État », selon Faouzi Lekjaa.

Engrais : le Brésil demande l’aide du Maroc

Afin de réduire sa dépendance aux importations suite au conflit Russo-Ukrainien, le Brésil a sollicité par le Maroc, pour assurer son approvisionnement en engrais.

Sebta instaure une zone d’attente avant le passage au Maroc

La Délégation gouvernementale à Sebta a rappelé mercredi que tous les véhicules voulant entrer au Maroc doivent passer par la zone de contrôle dont l’accès sera réglementé, soulignant que ladite zone sera opérationnelle 24 h/24 dès ce...

Réouverture des frontières marocaines : « le téléphone n’arrête pas de sonner »

Fermé depuis le 29 novembre 2021 à cause de l’apparition du variant Omicron, l’espace aérien marocain a rouvert ce lundi 7 février à la grande satisfaction des professionnels du secteur, ainsi que des amoureux de la destination Maroc — les Français sont les...

Fincantieri en négociations avec le Maroc, Naval Group se sent menacé

L’Italien Fincantieri discute avec le Maroc qui souhaite acquérir deux frégates multi-missions. Ces discussions sont vues comme une menace par l’industriel français Naval Group.