Textile : les Marocains boudent les marques locales

25 novembre 2021 - 07h40 - Ecrit par : A.S

La plupart des Marocains préfèrent porter des habits de marque étrangère, délaissant ainsi les produits nationaux. C’est ce que révèle une étude élaborée par le cabinet de sondages Averty pour le Moroccan Denim and Fashion Cluster (MDFC).

Selon l’étude intitulée « Comment s’habille le Marocain de 2021 ? », seulement un quart des Marocains ont une préférence pour les produits nationaux. La majorité, soit les trois quarts restants, préfèrent les marques étrangères en matière d’habillement. Dans le quart des Marocains ayant une préférence pour les produits locaux, on compte 19 % de femmes et 30 % d’hommes. Les personnes âgées de 50 ans et plus (33 %) et les personnes aisées (33 %) sont celles qui ont une préférence pour les produits marocains, précise l’étude. 25 % des femmes estiment que ces produits leur sont plus adaptés et 40 % des hommes préfèrent porter du Made in Morocco pour soutenir la production nationale.

À lire : Comment le Maroc veut relancer le secteur du textile

La majorité des Marocains ayant une préférence pour les produits étrangers justifient leur choix par la meilleure qualité de ces produits (78 %), le meilleur style (48 %), le meilleur prix (33 %) et le plus grand choix (30 %). Près de 92 % des jeunes actifs, âgés de 35 à 49 ans, préfèrent ces produits pour leur qualité. En général, les Marocains attribuent des notes à la limite de la moyenne aux produits marocains : 6,3/10 pour le prix ; 6,1/10 pour le design ; 6/10 pour le choix ; 5,8/10 pour la qualité et 3,6 pour l’originalité. Pourtant, la qualité est un critère important en matière d’achat de vêtements.

À lire : Le Maroc, premier exportateur de textile en Europe

Ces données permettront aux professionnels du secteur d’étudier les voies et moyens pour rendre plus compétitives et attractives les marques marocaines sur le marché. « Suite à la parution des résultats, le cluster a initié une réunion avec les professionnels de distribution dans le marché local pendant laquelle tous ont confirmé la volonté de rattraper le retard par rapport aux marques étrangères déjà installées », a indiqué le MDFC dans un communiqué. L’étude a été menée auprès d’un échantillon de 1 064 personnes, avec 52 % d’hommes et 48 % de femmes, issues des zones urbaines (88,25 %) et rurales (11,75 %).

Tags : Textile - Importations - Exportations

Aller plus loin

Le cannabis pour renforcer la compétitivité du textile marocain

Le cannabis constitue l’un des produits d’avenir du secteur textile marocain dont il contribuera à renforcer la compétitivité.

Comment le Maroc veut relancer le secteur du textile

Le textile marocain est l’un des secteurs durement touchés par la crise sanitaire liée au coronavirus qui sévit dans le royaume et dans les pays européens, principaux débouchés des...

Des exportateurs turcs de textiles se plaignent des tracasseries douanières au Maroc

Les entreprises turques protestent contre des retards inhabituels enregistrés dans les procédures douanières au Maroc. Ces plaintes interviennent au moment où le gouvernement a...

Le textile marocain intéresse de gros investisseurs chinois

Plusieurs entreprises chinoises prévoient de gros investissements au Maroc.

Nous vous recommandons

Retour des MRE : la liaison avec le port du Portugal se précise

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pourront bientôt rallier Tanger Med via le port de Portimao au Portugal pour passer leurs vacances d’été au Maroc. Les derniers détails avant le démarrage de cette nouvelle liaison maritime sont en train d’être...

Voyages au Maroc : vers la suppression de l’obligation du PCR dans les aéroports

Mohamed Abdeljalil, ministre Transport et de la logistique a assuré que le gouvernement fait de la suppression de l’obligation de présenter le test PCR pour les voyageurs en provenance de l’étranger par voie aérienne une priorité et se penche sur la...

Marrakech : le personnel d’un hôpital attaqué au sabre

Le personnel soignant d’un centre de vaccination pour nourrissons de Marrakech a été agressé par une bande criminelle armée de sabres. Plusieurs professionnels ont été blessés à des degrés divers.

Adil Rami et sa nouvelle compagne en vacances à Marrakech

Le footballer français d’origine marocaine Adil Rami et sa nouvelle compagne, l’ex-candidate de télé-réalité Léna Guillou passent actuellement des vacances de rêve à Marrakech.

Blé : le Maroc lance un nouvel appel d’offres

Le Maroc compte importer trois millions de quintaux de blé tendre et un million de quintaux de blé dur. pour sécuriser son stock stratégique de céréales Mercredi, un nouvel appel d’offres, dont l’ouverture des plis est prévue le 17 mai, a été lancé dans ce...

L’or turc envahit le Maroc

L’introduction illégale de l’or turc au Maroc est une pratique courante qui menace les bijoutiers marocains de pertes considérables voire de faillites. Ces derniers appellent les pouvoirs publics à mettre fin à ce...

Ils payaient avec de faux billets à Meknès

Les éléments de la police de Meknès ont réussi à démanteler un réseau spécialisé dans la falsification de billets de banque. En tout, trois personnes arrêtées.

Retour sur les quatre mois d’agonie du Marocain décédé à Majorque

Le frère de Mohamed Youb, le jeune marocain agressé en juillet à Cales de Mallorca et décédé en novembre à l’hôpital de Son Espases, raconte comment ce dernier a lutté contre la mort pendant ces quatre mois de...

Des dirhams utilisés au Maroc il y a 1000 ans retrouvés

Les archéologues de l’Autorité archéologique de Sharjah ont découvert d’anciennes pièces de dirham frappées notamment au Maroc, en Perse, il y a un millénaire dans la région centrale de Sharjah.

Tous les passagers de RAM sont concernés par l’offre spéciale

La direction de RAM rassure que les tarifs exceptionnels proposés au cours de cette période estivale, concernent tous les passagers (hors business class) qui se rendent au Maroc à partir de l’étranger.