Tourisme : le SOS des entrepreneurs touristiques au Roi

1er juin 2021 - 22h20 - Ecrit par : A.S

Le secteur touristique marocain est en agonie, et avec lui, des dizaines de milliers de familles qui en dépendent et qui sont à la porte de la mendicité. Le collectif de la nouvelle génération d’entrepreneurs du secteur appelle à la rescousse le Roi Mohammed VI.

15 mois déjà que ces professionnels ont tiré le rideau, sans aucune perspective quant à la sortie de cette crise, voire la relance de l’activité. Aussi, le collectif de la nouvelle génération d’entrepreneurs touristiques au Maroc, fait-il des propositions pour la sauvegarde et la relance du secteur en 6 points, notamment la prorogation du mécanisme de l’IF (l’indemnité forfaitaire de 2000 dirhams et les mesures liées à celle-ci) jusqu’à 3 mois minimum après la levée de l’état d’urgence sanitaire. « Ceci est un minimum, réaliste, réfléchi et objectif. […]. À défaut, les faillites vont s’accélérer et les licenciements – évités depuis 15 mois – s’imposeront ».

Les concernés demandent également la prolongation des reports de crédits et de traites jusqu’à la levée de l’état d’urgence sanitaire, pour l’ensemble des employés du secteur, sollicitant un accord entre le GPBM et Bank Al Maghrib pour ne pas en rajouter à la tension de ces employés, du coup, sans revenus.

Également sollicitée, la levée totale des restrictions de la circulation inter-régionale et la réouverture du trafic international en commençant par les vaccinés et, en sus et à défaut, les tests PCR négatifs à partir du 15 juin 2021. Une mesure à annoncer au plus tôt, afin de permettre à tous les segments de la chaîne (nationaux et étrangers) de prendre des dispositions conséquentes.

À propos de la vaccination, le collectif l’exige en priorité pour les employés du secteur, à commencer par ceux déclarés à la CNSS, appelant à une action « de communication vis-à-vis du marché international qui positionnera le Maroc comme pays à la pointe de la gestion du COVID-19 et donc comme une destination prioritaire pour un tourisme en sécurité ». Dernière proposition, l’ancrage du Maroc aux mécanismes du Pass sanitaire de l’Europe, en vue de l’intégrer dans le circuit général de programmation des compagnies aériennes et tour-opérateurs internationaux.

Tags : Tourisme - Emploi - Alerte - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Relance touristique : le Maroc vise 2022

Redonner vie à l’activité touristique en berne depuis deux ans au Maroc. C’est l’objectif que se sont fixé les professionnels du tourisme qui affûtent leurs armes dans le cadre des...

Maroc : rumeurs d’une forte taxation des auto-entrepreneurs

Le Projet de loi de finances 2022 n’a pas prévu un changement du régime fiscal pour l’auto-entrepreneur. Selon le gouvernement, les déclarations moyennes de cette catégorie ne...

Tourisme au Maroc : les professionnels veulent l’ouverture des frontières

Le directeur général du groupe «  Hivernage collection  », Ahmed Bennani a expliqué lors d’un entretien les contours de la relance touristique. Il s’est entre autres prononcé sur...

Maroc : malgré le Covid-19, le hôteliers du Nord ont attiré de nombreux touristes

Malgré les restrictions sanitaires entrées en vigueur au Maroc à cause de la multiplication des cas de contamination au Covid-19, les opérateurs touristiques du Nord espèrent...

Nous vous recommandons

Israël : ce qu’il faut savoir sur la demande de visa marocain

La reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël est effective et globale. Après l’annonce des vols directs entre les deux pays, le bureau de liaison du royaume, a publié la procédure à suivre pour introduire une demande de visa marocain...

Quatre Marocaines parmi les plus puissantes femmes du monde arabe

Quatre Marocaines figurent dans le dernier classement des 50 femmes d’affaires les plus puissantes de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord du magazine économique Forbes Middle East.

L’armée algérienne bombe le torse à la frontière avec le Maroc

L’Armée nationale populaire (ANP) s’apprête à lancer de vastes manœuvres militaires près de la frontière marocaine. Cette décision qui émane du haut conseil de sécurité algérien fait suite à la création par les Forces armées royales (FAR) d’une nouvelle zone...

Sahara : changement de position de l’Espagne, et après ?

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara sonne certes la fin de la crise avec le Maroc, mais pas du conflit au Sahara, encore moins de la crise entre l’Algérie et le Maroc.

Lourde peine de prison pour Omar Radi

La Cour d’appel de Casablanca a condamné ce lundi 19 juillet, le journaliste Omar Radi à 6 ans de prison. Une mauvaise nouvelle pour les associations de défense des droits de l’Homme, qui ont tout le temps appelé à sa libération, dénonçant un procès...

Sahara : le Maroc veut tourner définitivement le page

Le Maroc ne veut plus s’éterniser sur la crise au Sahara. Une fois encore, le royaume dit être à la recherche d’une solution pacifique, tout en réclamant ses «  droits légitimes  » sur ce territoire contesté.

La douane accorde une faveur aux MRE

L’administration des Douanes et impôts indirects (ADII) a décidé de reporter le délai d’admission temporaire (AT) des véhicules des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et des touristes étrangers immatriculés à l’étranger jusqu’au 30 juin 2022, sans suites...

Les faux tests Covid-19, un trafic lucratif à Marrakech

De faux certificats de tests négatifs au Covid-19 circulent à Marrakech. Un trafic lucratif qui rapporte gros à des laboratoires véreux.

Royal Air Maroc veut acquérir de nouveaux avions

La compagnie aérienne nationale envisage d’acquérir de nouveaux avions pour remplacer le Boeing 737 NG. Dans ce sens, elle s’apprête à lancer un appel d’offres.

Les non-dits du changement de la position de l’Espagne sur le Sahara

En changeant sa position sur le Sahara, l’Espagne a réussi à réchauffer ses relations avec le Maroc, mais s’est mise à dos l’Algérie qui lui fournit du gaz naturel. Outre les raisons officielles évoquées, il y a une autre qui explique la nouvelle posture de...