Tourisme au Maroc : les professionnels veulent l’ouverture des frontières

28 octobre 2020 - 20h30 - Ecrit par : Bladi.net

Le directeur général du groupe «  Hivernage collection  », Ahmed Bennani a expliqué lors d’un entretien les contours de la relance touristique. Il s’est entre autres prononcé sur l’impact de la crise sanitaire, le contrat programme, la reprise des activités et l’ouverture des frontières.

Abordant la question de l’impact de la crise sanitaire sur les activités touristiques, Ahmed Bennani, a indiqué que le secteur traverse une crise sans précédent. Les acteurs du secteur sont passés à côté de la grande saison du printemps 2020, et toutes les activités ont été mises à l’arrêt à partir de mi-mars. De plus, avec les restrictions concernant les déplacements, le tourisme local a été également en difficulté. De son analyse, il ressort que l’année 2020 a été un vrai chaos pour le secteur touristique.

De l’avis d’Ahmed Bennani, interviewé par L’Observateur du Maroc, ce qui a été fait par les autorités publiques pour la relance du secteur n’est pas suffisant. Les professionnels ont tous décidé qu’il n’y aura pas de reprise sans l’ouverture des frontières et la reprise des vols réguliers pour faciliter l’arrivée des partenaires et touristes. Sans l’accès au territoire, la relance du secteur serait une vaine tentative. Poursuivant, il a déploré le fait que l’ONMT n’ait pas été actif pendant sept mois. Son point de vue découle du fait que les partenaires n’aient pas été informés de la mesure de réouverture du territoire aux touristes et la possibilité de réservation d’hôtel. Il a indiqué que la campagne de communication menée par l’ONMT n’était pas à la hauteur des défis du moment.

En ce qui concerne le contrat programme, il a déclaré que l’objectif est de maintenir les emplois, compte tenu de l’insuffisance de l’aide de l’État. Mieux, il a regretté les procédures compliquées pour l’accès au financement bancaire des hôteliers, tout en souhaitant une ouverture des frontières cette semaine dans l’espoir de sauver le premier trimestre 2021. Ahmed Bennani a suggéré également qu’il soit mis au niveau des aéroports des tests antigéniques, pour l’arrivée des touristes afin de faciliter leur entrée et leur déplacement.

En ce qui concerne la reprise du tourisme sur la base des prévisions, le responsable a misé sur 2023, alors que d’autres pensent à 2022 ou encore 2025. Pour lui, il faut trouver des solutions propices, pour vite relancer ce secteur important comme l’a fait la Turquie qui a déjà ouvert ses frontières et a atteint un taux de près de 40% d’occupation.

Tags : Tourisme - Office national marocain du tourisme (ONMT)

Aller plus loin

«  Tourism Marketing Days  » : nouveau concept de l’ONMT pour fédérer les énergies

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) multiplie les initiatives pour lutter contre la crise pandémique qui plombe le secteur du tourisme. En joignant l’acte à la parole,...

Fermeture des frontières françaises : pas de rupture du trafic aérien avec le Maroc

La fermeture des frontières françaises à cause du coronavirus n’est pas synonyme de rupture du trafic aérien. A l’instar de Royal Air Maroc, les autres compagnies aériennes...

Dakhla, future destination balnéaire mondiale

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) veut positionner la région de Dakhla Oued Eddahab comme destination balnéaire sur l’échiquier mondial. La tournée qu’il a entamée dans...

Face aux acteurs de voyage français : l’ONMT rassure sur la destination Maroc

Au regard du contexte de crise sanitaire et face à ses répercussions sur le secteur touristique, Adel El Fakir, directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT),...

Nous vous recommandons

Abdelmadjid Tebboune porte de nouvelles accusations contre le Maroc

Alors qu’Algérie vient de dégeler les relations avec la France, elle n’est visiblement pas près de renouer les liens avec le Maroc. Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a porté de nouvelles accusations contre son voisin de...

Des officiels à bord du vol Royal Air Maroc Casablanca/Tel-Aviv

Après plusieurs reports pour cause de crise sanitaire liée au Covid-19, la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) opérera son premier vol Casablanca/Tel-Aviv le 13 mars prochain. Elle assurera le transport d’une délégation marocaine en...

Alerte météo : les intempéries s’accentuent au Maroc

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit de fortes pluies parfois orageuses, des chutes de neige au-delà de 1 600 m et de fortes rafales de vent dans plusieurs provinces marocaines.

Abdellatif Hammouchi en deuil

Le patron de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) est en deuil. Abdellatif Hammouchi a perdu sa mère, jeudi 12 août 2021.

Maroc : la mort programmée des guichets bancaires

Entre 2019 et 2020, soit en un an, le Maroc a perdu 45 guichets bancaires. C’est la preuve que ces installations physiques perdent de plus en plus leur importance dans le paysage bancaire marocain, au profit des services...

Maroc : une femme tuée après un exorcisme

Les éléments de la gendarmerie royale de Leqliaa ont arrêté un habitant d’Inezgane qui a tué sa femme “possédée” pendant une séance d’exorcisme. Le meurtrier présumé est actuellement en détention.

Des milliers de dollars de frais pour une Marocaine bloquée aux Etats-Unis

Une Marocaine de 75 ans se retrouve bloquée dans le comté de Henrico, aux États-Unis après la suspension par le Maroc de toutes les liaisons aériennes pendant deux semaines. Admise dans un hôpital après une blessure grave, elle n’a pas de moyens de payer...

Le Maroc produit seulement 10% de sa consommation de gaz

« Les gisements d’hydrocarbures dans le Royaume demeurent insuffisamment explorés », a estimé la ministre marocaine de la Transition énergétique et du Développement durable

Un Belge recherché par Interpol arrêté à Casablanca

Un Belge d’origine turque, âgé de 55 ans, a été arrêté mardi à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca. Il serait impliqué dans une affaire de viol. L’homme faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international prononcé à son encontre par les autorités...

Hassan Nasrallah critique le Maroc et défend l’Algérie

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré vendredi que la visite au Maroc du ministre israélien de la Défense représente une «  menace  » pour plusieurs pays arabes d’Afrique du Nord, notamment...