Recherche

Les touristes français bouderaient-ils le Maroc ?

© Copyright : DR

28 septembre 2019 - 19h20 - Economie

En prélude au premier Salon mondial du Tourisme de la saison, IFTM top Resa, à Paris, le tourisme marocain se porte mal. Sa part du marché français semble lui échapper.

Le tourisme marocain vit ses jours sombres. A l’origine de ce malaise, quelques situations moins reluisantes.

On peut citer, entre autres, la faillite du voyagiste britannique, Thomas Cook, la stagnation du marché français, la récession économique, le drame d’Imlil, la polémique autour des bénévoles belges vêtus de short et la qualité des Ressources humaines et des services.

Les flux touristiques en provenance de la France ont de nouveau baissé de 12% en termes d’arrivées, et de 6% pour les nuitées, au mois de juillet, rapporte L’économiste.

Selon la même source, des professionnels du métier qui ont requis l’anonymat ont affirmé que ces baisses seraient nettement plus importantes pour ce marché qui représente plus du tiers du volume du tourisme pour non résidents, à Marrakech.

Face à la situation, Lahcen Zelmat, Vice-président du CRT de Marrakech et Président de la Fédération nationale de l’Industrie hôtelière appelle à la mobilisation pour rétablir la confiance à Marrakech.

Tout porte à croire que la France développe à nouveau un désamour vis-à-vis du tourisme marocain. Les raisons en seraient diverses et variées.

Il s’agit, entre autres, de la baisse du pouvoir d’achat des Français, l’impact du mouvement des gilets jaunes en France, la suppression de quelques liaisons entre les deux pays et le lynchage médiatique dirigé contre Marrakech par des médias français.

« Nous déployons tous nos efforts pour conclure l’année avec des chiffres positifs. Nous comptons d’ailleurs négocier de nouveaux partenariats au Salon de Top Resa, a confié, optimiste, Khalid Mimi, le délégué de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT) à Paris.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact