La Tunisie provoque encore le Maroc

2 février 2024 - 19h00 - Monde - Ecrit par : S.A

La Tunisie provoque une fois de plus le Maroc en invitant le Polisario à l’exposition internationale pour les industries artisanales et les métiers en Tunisie, qui se déroule du 31 janvier au 4 février 2024.

À l’invitation de Tunis, le Polisario à travers sa « direction des industries artisanales et des métiers du ministère du Développement économique » participe à l’exposition internationale de Safaqis pour les industries artisanales et les métiers en Tunisie, qui se poursuit jusqu’au 4 février 2024, fait l’Agence Sahraouie de Presse (SAS), ajoutant que la délégation séparatiste a saisi l’occasion pour faire connaître le point de vue du mouvement indépendantiste sur le conflit du Sahara.

À lire : La Tunisie invite Brahim Ghali, le Maroc rappelle son ambassadeur

Une nouvelle provocation de la part de la Tunisie plus d’un an et demi après la brouille entre Tunis et Rabat provoquée par la participation du chef du Polisario Brahim Ghali à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) tenu les 27 et 28 août 2022 dans la capitale tunisienne. Les deux pays ont rappelé leurs ambassadeurs.

À lire :Moncef Marzouki tient l’Algérie pour responsable de la dégradation des relations maroco-tunisiennes

« Après avoir multiplié récemment les positions et actes négatifs à l’égard du Royaume du Maroc et de ses intérêts supérieurs, l’attitude de la Tunisie dans le cadre du processus de la TICAD (forum de coopération Japon-Afrique) vient confirmer de manière flagrante son hostilité », avaient indiqué les autorités marocaines.

À lire :Tunisie - Algérie : des Marocains pris au piège des tensions diplomatiques (vidéo)

Alors que l’accueil chaleureux réservé à Brahim Ghali par le président de la Tunisie Kaïs Saied en août 2022 est interprété par « l’influence algérienne sur la politique étrangère tunisienne », une stratégie pour Alger faire changer la position tunisienne sur la question du Sahara, Tunis avait assuré qu’il n’en était rien. La Tunisie avait réitéré sa position neutre sur le Sahara, un territoire revendiqué par le Maroc et le Front Polisario.

Sujets associés : Tunisie - Polisario - Diplomatie

Aller plus loin

Moncef Marzouki tient l’Algérie pour responsable de la dégradation des relations maroco-tunisiennes

Depuis l’accueil par le président Kaïs Saïed du chef du Polisario Brahim Ghali à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) à Tunis, les...

Les cahiers tunisiens indésirables au Maroc

L’Administration des Douanes et Impôts Indirects a annoncé l’entrée en vigueur depuis jeudi dernier d’une mesure visant à limiter l’entrée massive sur le marché local de cahiers...

Tunisie - Algérie : des Marocains pris au piège des tensions diplomatiques (vidéo)

Alors qu’ils devaient rentrer en Algérie après avoir passé leurs vacances au Maroc et en Tunisie, des Marocains travaillant sur le territoire algérien depuis plusieurs décennies...

Maroc-Tunisie : Moncef Marzouki espère à un retour à la normale

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki s’est exprimé à nouveau sur la brouille diplomatique entre Rabat et Tunis, affirmant que le froid actuel entre les deux pays ne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.