Voici pourquoi le Maroc n’a pas encore reçu le vaccin russe Spoutnik 5

30 mars 2021 - 20h00 - Ecrit par : S.A

Alors que le Maroc devait recevoir un premier lot de vaccin russe Spoutnik fin mars, c’est le statu quo. Et pour cause, aucun accord commercial n’a été jusqu’à présent signé entre les deux pays.

Dans une déclaration à l’Agence de presse espagnol (EFE) le 11 mars, le ministre marocain de la Santé, Khalid Aït Taleb avait déclaré que « le Maroc a commandé 1 million de doses du vaccin russe Spoutnik V et que « les doses seront livrées au royaume en deux lots. Le premier lot en mars, le second en avril, en fonction des disponibilités du fabricant russe ». Deux jours plus tôt, il avait discuté avec les responsables du Fonds d’investissement direct Russe (RDIF) dans l’espoir de trouver un accord sur les termes du contrat commercial concernant la commercialisation du vaccin Spoutnik V.

À ce jour, le Maroc n’a reçu aucune livraison du vaccin russe. Contacté par Hespress, l’ambassadeur de Russie à Rabat, Shuvaev Valerian Vladimirovich, a affirmé que le retard de livraison s’explique par le fait qu’il n’existe aucun accord commercial entre son pays et le royaume, concernant une éventuelle livraison du vaccin Spoutnik V, administré en une seule dose. Toutefois, il a rassuré qu’«  il n’y a pas de problèmes ou d’obstacles concernant la commercialisation du vaccin russe au Maroc ». Selon lui, il y a des « questions techniques et financières qui sont en cours de résolution avant la signature du contrat commercial entre les deux parties ».

Valerian Vladimirovich a par ailleurs expliqué que de nombreux facteurs entrent en ligne de compte dans la commercialisation du vaccin russe dans le monde en particulier au niveau des dates de livraison et la capacité de production du fabricant, en passant par les contraintes à répondre aux besoins nationaux de la Russie.

Plus de 40 pays dont l’Algérie, la Tunisie et le Maroc, l’Égypte, la Syrie, la Jordanie, l’Irak, l’Iran, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Pakistan, Turkménistan et Ouzbékistan, la Russie, Biélorussie, les Émirats arabes unis, l’Inde et le Venezuela ont approuvé Spoutnik V dans la campagne contre le Covid-19. Le vaccin russe est efficace à 91,6 % contre les formes symptomatiques de la maladie, avait fait savoir The Lancet.

Tags : Coopération - Russie - Santé - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Le Maroc reçoit bientôt la livraison du vaccin russe Spoutnik V

Le Maroc a commandé près d’un million de doses du vaccin russe Spoutnik V contre le coronavirus. Les détails pour l’achèvement de cette livraison qui devra passer par plusieurs...

Les vaccins Spoutnik V et Johnson & Johnson autorisés au Maroc

Au Maroc, le comité national technique et scientifique consultatif de vaccination a donné, ce mardi, son feu vert aux vaccins américain et russe Johnson & Johnson et Spoutnik...

Vers la réception des premières doses du vaccin Spoutnik V au Maroc ?

La compagnie Royal Air Maroc (RAM) s’envolera, dans les tout prochains jours, vers la Russie pour assurer l’acheminement des lots du vaccin Spoutnik V commandés par le Maroc. Le...

Le Maroc va recevoir son premier lot de vaccin Spoutnik V

Après la réception du lot de vaccin anti-Covid du laboratoire chinois Sinopharm, le Maroc est sur le point de recevoir ses premières doses de vaccin russe. C’est ce qu’ont affirmé...

Nous vous recommandons

Maroc : construction d’une station de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel

Face à l’incertitude entourant le renouvellement du contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME), le Maroc s’active pour la construction d’une station de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel. Dans ce sens, le ministère de la Transition énergétique et...

En pleine crise, Marrakech veut acheter des voitures de luxe

La mairie de Marrakech, dirigée par Fatima-Zahra Mansouri, a décidé de louer 10 voitures de luxe pour un montant de plus 2 millions de dirhams. Cette décision soulève déjà de vives critiques.

Nouvelle expertise dans l’affaire Tariq Ramadan

L’islamologue Tariq Ramadan accusé de viols sur quatre femmes est loin de se tirer d’affaire. La justice française a ordonné jeudi une nouvelle expertise sur une éventuelle emprise subie par ses accusatrices.

Les Marocains, toujours friands de l’immobilier espagnol

Les Marocains résidant à Murcie possèdent près de 25 % des biens immobiliers appartenant à des étrangers dans la région. Presque autant que les Britanniques qui sont les champions en matière d’achat de logements dans la région, selon les données recueillies...

Un Espagnol fonce avec sa voiture sur l’entrée de l’hôpital de Rabat

Une Dacia blanche avec un ressortissant espagnol à bord a fait irruption aux urgences de l’hôpital Cheikh Zaid à Rabat, hier, jeudi. Le conducteur a été arrêté par la police.

Tanger Med : un MRE arrêté avec plus de 46 000 euros

Un Marocain résidant à l’étranger (MRE) a été arrêté mercredi, par les éléments de la douane au port Tanger Med. Il essayait de faire entrer sur le territoire national, une importante somme d’argent non déclarée, des vêtements de luxe et des produits...

L’Espagnol Navantia livrera un patrouilleur au Maroc

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne n’influe pas sur la livraison d’un patrouilleur de dernière génération pour les Forces armées royales (FAR). Navantia prévoit de démarrer sa fabrication en...

La Britannique portée disparue retrouvée saine et sauve au Maroc

Esme Louise Holmes, la Britannique de 27 ans, portée disparue a été retrouvée saine et sauve au Maroc. La police du Yorkshire du Nord a pris le soin d’informer sa famille restée sans ses nouvelles depuis plus d’un...

France : il se fait arnaquer par des faux proches de la famille royale marocaine

Un vigneron français s’est fait arnaquer à plusieurs reprises par trois individus qui se sont fait passer qui pour un policier, un indic et un acteur. La victime, complètement dépossédée, a porté plainte. Le procès s’est ouvert cette semaine au tribunal de...

La crise entre le Maroc et l’Espagne s’exacerbe

Le Maroc accuse l’Espagne de ne pas respecter les contrôles sanitaires dans les aéroports et de représenter une «  menace  » pour la population marocaine. Serait-ce le début d’une nouvelle crise entre les deux pays ...