Le Maroc se dirige-t-il vers un nouveau confinement ?

2 juillet 2021 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

La saison estivale ainsi que l’allègement des mesures de restriction exposent le Maroc à une recrudescence des cas de contamination au Covid-19, particulièrement par ces temps de propagation du variant Delta, très contagieux. C’est ce que déclare Dr Tayeb Hamdi, chercheur en politiques et systèmes de santé et vice-président de la Fédération nationale de la santé, dans un entretien avec Challenge.

Selon Dr Tayeb Hamdi, le variant Delta inquiète déjà le Maroc et tous les pays du monde d’ailleurs, vu que, comme pour tout variant, les mesures préventives ne peuvent empêcher son apparition dans le pays. Au mieux, elles ne font que freiner sa propagation et réduire le nombre de cas importés.

Le risque est grand pour le Maroc en cette période d’été, avec l’ouverture des frontières, le retour des MRE (Marhaba 2021), et des touristes, les déplacements de la population, la multiplication du virus Delta dans les pays voisins en Espagne, au Portugal, la Tunisie, la Grande-Bretagne, et un peu partout, ce qui veut dire qu’il est possible d’importer l’un des variants, le Delta ou un autre, explique le spécialiste.

A lire : Des foyers de contamination au variant Delta détectés à Casablanca et Kénitra

C’est pourquoi, les personnes à risque et âgées de plus de 40 ans, avec des maladies chroniques, et ayant raté leur rendez-vous de vaccination, doivent aller se faire vacciner, même si les livraisons de vaccins se font au ralenti dans le pays. Mais avant, il faut prioriser les professionnels qui sont en contact avec la population comme les enseignants pour une rentrée scolaire sécurisée, les personnes travaillant dans le secteur de la sécurité, le commerce, le transport, indique-t-il.

À en croire Dr Hamdi, si le variant Delta ne peut remettre en cause la stratégie de vaccination du royaume, il est à craindre qu’avec davantage de déplacements, de rassemblements, donc de circulation du virus, il annule les mesures d’assouplissement des restrictions consenties par les autorités ces dernières semaines, au regard d’une campagne de vaccination réussie, (à ce jour, une population complètement vaccinée à 30%).

Il n’y a pas un moyen pour arrêter ces variants. La seule solution, c’est de vacciner très vite une grande partie de la population et surtout, continuer de respecter strictement les mesures préventives, et ainsi rompre les chaînes de transmission, a conclu Dr Hamdi qui reste néanmoins optimiste quant à l’éradication du coronavirus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Covid 19 : des MRE soupçonnés d’avoir contracté le variant Delta

Les services de l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca sont en état d’alerte maximale à cause du Covid 19. Les médecins soupçonnent des MRE d’avoir contracté le variant Delta.

Le Maroc sous la menace d’un retour au confinement

Les cas de Covid-19 sont en forte augmentation au Maroc. Face à cette situation, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, invite les Marocains à la vigilance et surtout au...

Variant Delta : des craintes pour la célébration de l’Aid al-Adha

Les dernières informations sur le variant Delta du covid 19 dans le monde inquiètent plusieurs observateurs marocains qui appellent, déjà, à durcir les restrictions. Comme ce...

Covid-19 au Maroc : la situation épidémiologique inquiète les autorités

En raison de la situation épidémiologique liée à la pandémie de coronavirus au Maroc ces derniers jours, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, invite la population à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.