Recherche

Le Maroc se dirige-t-il vers un nouveau confinement ?

© Copyright : DR

2 juillet 2021 - 19h40 - Société - Par: J.K

La saison estivale ainsi que l’allègement des mesures de restriction exposent le Maroc à une recrudescence des cas de contamination au Covid-19, particulièrement par ces temps de propagation du variant Delta, très contagieux. C’est ce que déclare Dr Tayeb Hamdi, chercheur en politiques et systèmes de santé et vice-président de la Fédération nationale de la santé, dans un entretien avec Challenge.

Selon Dr Tayeb Hamdi, le variant Delta inquiète déjà le Maroc et tous les pays du monde d’ailleurs, vu que, comme pour tout variant, les mesures préventives ne peuvent empêcher son apparition dans le pays. Au mieux, elles ne font que freiner sa propagation et réduire le nombre de cas importés.

Le risque est grand pour le Maroc en cette période d’été, avec l’ouverture des frontières, le retour des MRE (Marhaba 2021), et des touristes, les déplacements de la population, la multiplication du virus Delta dans les pays voisins en Espagne, au Portugal, la Tunisie, la Grande-Bretagne, et un peu partout, ce qui veut dire qu’il est possible d’importer l’un des variants, le Delta ou un autre, explique le spécialiste.

A lire : Des foyers de contamination au variant Delta détectés à Casablanca et Kénitra

C’est pourquoi, les personnes à risque et âgées de plus de 40 ans, avec des maladies chroniques, et ayant raté leur rendez-vous de vaccination, doivent aller se faire vacciner, même si les livraisons de vaccins se font au ralenti dans le pays. Mais avant, il faut prioriser les professionnels qui sont en contact avec la population comme les enseignants pour une rentrée scolaire sécurisée, les personnes travaillant dans le secteur de la sécurité, le commerce, le transport, indique-t-il.

À en croire Dr Hamdi, si le variant Delta ne peut remettre en cause la stratégie de vaccination du royaume, il est à craindre qu’avec davantage de déplacements, de rassemblements, donc de circulation du virus, il annule les mesures d’assouplissement des restrictions consenties par les autorités ces dernières semaines, au regard d’une campagne de vaccination réussie, (à ce jour, une population complètement vaccinée à 30%).

Il n’y a pas un moyen pour arrêter ces variants. La seule solution, c’est de vacciner très vite une grande partie de la population et surtout, continuer de respecter strictement les mesures préventives, et ainsi rompre les chaînes de transmission, a conclu Dr Hamdi qui reste néanmoins optimiste quant à l’éradication du coronavirus.

Mots clés: Vaccin anti-Covid-19 , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Santé

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact