Covid-19 au Maroc : la situation épidémiologique inquiète les autorités

2 juillet 2021 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

En raison de la situation épidémiologique liée à la pandémie de coronavirus au Maroc ces derniers jours, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, invite la population à davantage de vigilance et de précaution. Ces deux dernières semaines, le royaume e a enregistré des cas de contamination et des cas actifs qui ont presque doublé, ainsi que l’accroissement des cas critiques et le taux élevé d’occupation dans les hôpitaux.

Au regard de ce préoccupant tableau présenté par le ministre de la Santé, sur la base de l’analyse des chiffres et données sur la situation épidémiologique ces dernières semaines, le gouvernement a décidé de renouer avec ses réunions hebdomadaires en mode distanciel. C’est la meilleure façon d’indiquer à la population la gravité de la situation, informe un communiqué rendu public à l’issue du Conseil.

Aussi, El Otmani a-t-il une fois encore invité les Marocains, les institutions ainsi que les acteurs à plus de vigilance et en respectant les mesures de précaution en vigueur pour éviter toute rechute, comme on le voit dans plusieurs pays.

A lire : Des foyers de contamination au variant Delta détectés à Casablanca et Kénitra

El Otmani a par ailleurs fait part de l’adoption lors du dernier Conseil des ministres, entre autres, du projet de loi-cadre relatif à la réforme fiscale et du projet de loi-cadre relatif à la réforme des établissements et entreprises publics (EPP). Ces textes, élaborés par les secteurs concernés, seront prochainement soumis au parlement, a annoncé le chef du gouvernement, précisant qu’ils vont renforcer l’arsenal juridique élaboré par l’exécutif et adopté pour la plupart par le parlement, comme la loi-cadre sur la protection sociale et la loi-cadre sur la réforme du système d’éducation et de formation.

Tout ce travail facilitera l’élaboration de textes de lois nécessaires, pour réunir les conditions et mécanismes de la relance économique post-coronavirus, en complément à d’autres réformes à caractère économique et social important. Autant d’actions qui visent à sortir le pays de la pandémie de Covid-19 et surmonter ses impacts économiques et sociaux, a souligné El Otmani, faisant observer que bien des secteurs commencent déjà à amorcer la reprise.

Ce sont toutes ces réalisations qui valent au pays actuellement un grand respect et de l’estime de la part de l’ensemble de ses partenaires internationaux, s’est félicité le chef du gouvernement qui a également rappelé le lancement de l’opération de retour des MRE (Marhaba 2021), qui a bénéficié de la mobilisation de toutes les parties prenantes, et particulièrement, de la baisse des prix du maritime et de l’aérien. Et le chef du gouvernement d’exhorter l’ensemble des parties prenantes à poursuivre les efforts pour une réussite de l’opération.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Saâdeddine El Othmani - Gouvernement marocain - Conseil de gouvernement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Respect des mesures anti-Covid-19 : le ministère de la Santé lance un nouvel appel

Le ministère de la Santé a exhorté samedi l’ensemble des Marocains au strict respect des mesures préventives et de précaution contre le Covid-19. Ce message intervient en...

Maroc : renforcement des contrôles en ces temps de résurgence de la pandémie

Face à la résurgence des cas coronavirus au Maroc, particulièrement à Casablanca, le ministère de l’Intérieur a décidé de renforcer les contrôles dans les quartiers et dans les...

Maroc : « 90% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés »

Abdelfattah Chakib, médecin au CHU Ibn Rochd de Casablanca, également membre du comité scientifique et technique, affirme que 90 % des patients en réanimation ne sont pas...

Covid-19 : nouvel appel d’El Othmani aux Marocains

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani affirme que la situation épidémiologique du Maroc est “préoccupante”. Dans ce sens, il appelle les Marocains au respect strict des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...