Variole du singe : le Maroc adopte un plan national de surveillance et de riposte

23 mai 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc se dit prêt à faire face à la variole du singe qui se propage dans de nombreux pays d’Europe et de l’Amérique du Nord. Un plan national de surveillance et de riposte a été mis en place par le ministère de la Santé.

Même si pour de nombreux épidémiologistes marocains, il est improbable que la maladie atteigne le Maroc, le ministère a tenu à prendre ses dispositions à travers la mise en place d’un plan national de surveillance et de riposte contre la maladie. « Toute personne présentant une éruption cutanée, vésiculeuse ou vésiculo-pustuleuse, avec fièvre au-dessus de 38 degrés sera considérée comme cas suspect », fait part le ministère.

À lire :Variole du singe : le Maroc se met en état d’alerte

Selon le département dirigé par Khalid Ait Taleb, même « les personnes ayant eu un contact avec un cas confirmé dans les 21 jours précédant l’apparition des symptômes, ou tout cas suspect ayant effectué, dans les 21 jours précédant l’apparition des symptômes, un voyage dans un pays où la maladie est endémique ou un pays ayant enregistré une chaîne de transmission depuis début mai 2022, ou tout cas suspect avec atteinte des paumes des mains et/ou des plantes des pieds, ou encore avec présence d’adénopathies seront considérés comme des cas probables.

À lire :Maroc : une manifestation cutanée chez des écoliers sème la panique

Le ministère informe les Marocains que tout cas suspect ou probable doit être immédiatement déclaré à l’autorité sanitaire provinciale ou préfectorale dont relève la structure sanitaire (publique ou privée) où le médecin a évoqué le diagnostic. « La Délégation provinciale/préfectorale du ministère de la Santé et de la protection sociale coordonne, en urgence, avec le service régional de la Santé la vérification de la définition de cas et procède à l’investigation épidémiologique dès que le cas est classé comme cas probable », ajoute-t-on.

À lire : Un hôpital déserté suite à l’arrivée d’un MRE d’Italie avec une fièvre élevée

Le plan du ministère conseille l’auto-isolement de deux semaines à toute personne présentant des signes cliniques compatibles avec un cas suspect, même s’il n’est pas classé probable ou même si une forte suspicion de la varicelle ou autres fièvres éruptives n’est pas établie. Un respect rigoureux des mesures d’hygiène est recommandé, et le traitement symptomatique doit être prescrit par le médecin traitant et, si l’hospitalisation est indiquée, elle doit se faire en isolement dans une salle retenue pour ce genre de cas.

À lire : Maroc : l’ONSSA a réussi à éradiquer les foyers de la fièvre aphteuse

Au cas où la maladie toucherait un élève ou un étudiant, il sera immédiatement retiré du cadre scolaire ou estudiantin. Si c’est un fonctionnaire ou autre agent de l’État, l’arrêt de travail est automatique, et ils devront suivre un traitement dûment autorisé par un médecin pour une durée de 14 jours. Ils ne seront autorisés à reprendre qu’après présentation d’un certificat de guérison, précise le ministère.

Sujets associés : Ministère de la Santé - Santé

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc veut s’approvisionner en médicament contre la variole du singe

Le Maroc envisage de s’approvisionner en Tecovirimat, une thérapie antivirale administrée en cas de cas graves dus à la variole du singe.

Le Maroc enregistre son premier cas de la variole de singe

Un premier cas positif au Monkeypox, la variole du singe, a été enregistré ce jeudi au Maroc, selon le ministère de la Santé. Il s’agit d’un cas venu d’un pays...

Un hôpital déserté suite à l’arrivée d’un MRE d’Italie avec une fièvre élevée

L’ensemble du personnel de l’hôpital Hassan II de Settat s’est éclipsé à l’annonce de l’arrivée d’un ressortissant marocain résidant en Italie, venu effectuer un bilan de...

Variole du singe : les cas suspectés au Maroc sont négatifs

Les trois cas suspects de variole du singe signalés au Maroc sont négatifs, selon le ministère de la Santé.

Nous vous recommandons

Ministère de la Santé

Variole du singe : contrôles renforcés aux frontières de Sebta et Melilla

Pour empêcher l’entrée au Maroc des personnes atteintes de la variole du singe, des mesures sanitaires exceptionnelles ont été prises au niveau des frontières de Sebta et de Melilla.

Covid-19 : le Maroc crée une liste C des pays interdits

Le Maroc vient d’actualiser son protocole sanitaire pour les voyages internationaux en établissant une liste C de pays dont les voyageurs sont interdits d’accès au territoire marocain.

Le pass vaccinal désormais obligatoire au Maroc

À compter de ce jeudi, le pass vaccinal sera exigé pour accéder aux lieux publics notamment l’administration et les restaurants et pour les voyages à l’intérieur du Maroc comme à l’extérieur.

Coronavirus/Maroc : 56 guérisons, 66 nouvelles contaminations et un mort

66 nouveaux du coronavirus ont été recensés, ce mercredi 17 juin, à 18 h au Maroc, selon les chiffres présentés par le ministère de la Santé. Le nombre des infections s’élève désormais à 8 997, plus de trois mois après l’apparition du premier cas dans le...

Coronavirus : le Maroc compte 787 cas graves dont 65 ces dernières 24 heures

Le Maroc a enregistré au cours de ces dernières 24 heures, 4320 cas de contamination au Covid-19 dont 65 cas dans un état grave et critique. C’est ce que révèle le bulletin quotidien sur la pandémie.

Santé

Vaccin anti-Covid-19 : quid des éventuels effets secondaires ?

Face aux différentes inquiétudes soulevées par certains Marocains sur les éventuels effets secondaires du vaccin anti-Covid, le comité technique et scientifique est sorti de son silence. Ils ont tenu à mettre un terme aux fausses informations relayées...

Maroc : de plus en plus difficile de faire des tests PCR

Les laboratoires d’analyses médicales manquent de kits d’extraction et de réactifs d’amplification, matériels nécessaires pour les tests PCR. Une situation très délicate d’autant plus que le Maroc traverse une phase de contamination importante marquée par de...

Tout est fin prêt pour la production du vaccin "made in Morocco"

Les préparatifs pour la fabrication du vaccin « made in Morocco » sont terminés. Le Maroc lancera bientôt son propre vaccin.

Le très controversé diététicien marocain Mohamed El Faïd en remet une couche en Algérie

Les apparitions fréquentes du marocain Mohamed El Faïd, sur des plateaux de télévision en Algérie, suscitent l’étonnement au Maroc où ses positions sur de nombreux sujets, dont récemment le coronavirus, portent à...

Le Maroc traite les malades du coronavirus avec la chloroquine

Au moment où les thèses s’affrontent sur l’efficacité de la chloroquine et l’hydroxychloriquine, le ministère marocain de la Santé a confirmé, mercredi, que la décision d’utiliser ces deux médicaments pour traiter les personnes infectées par le coronavirus est...