Le patron de Venum qualifié de « raciste » et « manager brutal »

7 avril 2021 - 19h20 - France - Ecrit par : S.A

Des salariés ont livré des témoignages pour le moins déroutants sur Franck Dupuis, le patron de la marque Venum. L’homme est accusé de racisme envers notamment les Maghrébins et d’avoir un management brutal.

Des témoignages déroutants. C’est ce qu’ont livré 21 ex ou actuels salariés à StreetPress. Selon un membre du staff, Franck Dupuis dit ne pas devoir sa réussite dans les affaires aux quartiers populaires. « Sa référence, il nous l’a dit, c’est Le Slip français », révèle un membre du staff, faisant savoir qu’il souhaiterait avoir comme clientèle cible moins de mecs de quartier et plus de CSP+. « Pendant une réunion, le directeur commercial nous disait qu’il voulait que Venum soit porté par les bobos qui mettent des Stan Smith », confie l’ex-commercial, Malick*. « Franck souhaiterait que les jeunes cadres et les femmes qui font du fitness achètent du Venum », confirme Ismaël, qui ajoute qu’«  il aimerait se débarrasser de l’image banlieusard. » Ce souhait de changer de cible, le patron du Venum l’a exprimé à plusieurs reprises lors de réunions marketing. « Franck Dupuis m’a dit qu’il n’aimait pas les Arabes », assure Paul*, un ex-employé, blanc, qui a vendu des shorts de MMA à imprimés militaires ou fluos pendant deux ans et demi.

Les Maghrébins qui travaillent au service informatique sont aussi victimes de racisme. Selon des ex-salariés, Franck Dupuis les surnommerait « les Mexicains », car ils sont « les Arabes des États-Unis ». Il qualifierait les musulmans de «  barbus  » ou de «  wallah  ». Le Covid ? Il pointerait du doigt accusateur les Chinois. « Quand il voyait des prénoms d’origine étrangère dans les candidatures, il me disait de lui ramener des gens qui parlent français », dévoile Gaspard*, cadre démissionnaire, ajoutant que personne n’osait rien dire.

À en croire certains ex ou actuels salariés, le patron raillerait souvent les femmes racisées ou ne correspondant pas à ses critères physiques. « Ne me ramène pas une autre de tes cousines beurettes », aurait-il lancé devant plusieurs témoins au responsable de la comm’ chargé d’organiser un shooting. « Il avait une vision de la femme qui devait être très très fine. Tout ce qui était au-delà du 36 ça n’existait pas pour lui », explique Julie*, une ancienne salariée. Autre pression subie par les employées de l’entreprise : Franck Dupuis ne serait pas favorable aux congés maternité. « Rappelez-moi de ne plus jamais embaucher de femme parce qu’elles tombent enceintes et ne servent plus à rien !  », aurait-il clamé en plein open space.

Face à ces accusations, le chef d’entreprise de 47 ans tente de se défendre. « Notre richesse, c’est notre variété et notre diversité. C’est ça qui nous enrichit », dit cet homme, Algérien par sa mère. Il se dit «  blessé  » par ces accusations.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Algérie - Racisme

Aller plus loin

« Tête d’arabe », Sonia Mabrouk essuie des insultes racistes

Alors que Elisabeth Lévy, directrice de la rédaction du magazine Causeur commentait les déclarations d’une mère de famille à propos de la mixité, elle a qualifié sa collègue...

Twitter encore une fois accusé de racisme

Le réseau social est accusé de mettre les visages de personnes blanches en avant que ceux des personnes noires. Ce biais jugé raciste est imputable à un algorithme chargé de...

Des Marocains réduits à l’esclavage à Rouen

Un patron marocain s’est absenté à son procès qui s’est ouvert lundi devant la chambre des appels correctionnels de la cour d’appel de Rouen lundi 7 novembre 2022. Cinq de ces...

Rouen : peine confirmée pour le restaurateur marocain accusé « d’escalavage moderne »

La cour d’appel de Rouen (Seine-Maritime) a condamné lundi 16 janvier le restaurateur marocain que cinq de ses anciens employés aussi de nationalité marocaine ont accusé de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.