Rabat s’industrialise

19 juin 2006 - 01h20 - Economie - Ecrit par : L.A

La nouvelle zone industrielle de Skhirat est en plein essor. Legler-Maroc, Fruit of the Loom, Labinal Maroc sont parmi les unités de productions qui s’y sont installées.

L’axe Skhirat-Temara est renforcé par une nouvelle zone industrielle. La création de cette zone est en droite ligne par rapport à la logique de dynamisme que connaît Rabat et sa région. A côté des projets touristiques énormes qui fleurissent dans la capitale, cette dernière renoue avec sa vocation industrielle. Le gros lot des investissements est basé sur le textile et les industries légères.
Ainsi, Skhirat s’est transformée en un véritable poumon économique de la région. D’importants projets y voient le jour. Pas plus tard que le 7 juin 2006, l’inauguration par S.M le Roi Mohammed VI de l’usine Labinal Maroc, relevant du groupe français Safran, leader mondial dans le domaine de l’industrie aéronautique, a concrétisé cette vision de développement de la zone. Cette unité de production, d’assemblage et de commercialisation de câblages électriques destinés à l’industrie aéronautique a nécessité un investissement de l’ordre de 100 millions de dirhams. L’usine, de conception très moderne, construite sur une superficie de 7 hectares, va employer quelque 400 ingénieurs et agents de maîtrise. Son activité sera dédiée aux fournisseurs d’Airbus, Matis, Boeing, Dassault Aviation et Snecma. L’Usine contribuera au développement du secteur de l’aéronautique au Maroc.

Les Italiens font également partie des premiers à être attiré par la zone. Le célèbre groupe Legler SPA, spécialisé dans la fabrication de jeans, a mis en place un complexe intégré de tissage et filature en partenariat avec le groupe marocain Atlantic. Legler-Maroc, fruit de cette collaboration, finalise une unité de production de fil destiné à la fabrication de jean. Selon le centre régional d’investissement (CRI) de Rabat, ce projet s’étend sur une superficie de 13 hectares. Il a nécessité un investissement de près de 750 millions de dirhams et générera plus de 800 emplois.

Pas très loin de ce site, c’est un deuxième complexe intégré de tissage et de filature textile qui s’étend sur 50 hectares. Il s’agit de l’usine appartenant à la firme Fruit of the Loom. « Ce projet a nécessité un investissement global de l’ordre de 1,4 milliard de dirhams et permettra la création de 1.150 emplois stables », affirme Nabil Kharroubi, directeur du CRI de Rabat.
Selon les promoteurs de Fruit of the Loom, l’importance du projet réside dans le fait qu’il contribuera à renforcer les atouts du Maroc en tant que plate-forme d’exportation vers l’Europe et les Etats-Unis.

Autre projet dans la même zone, l’ensemble des unités industrielles Kriem. Une fois construit, ce complexe viendra renforcer le secteur des services dans la commune rurale de Aïn Atik. Il sera composé de 20 locaux, prêts à l’usage de dépôt et de stockage. Le montant de l’investissement est de 40 millions de dirhams et le nombre des emplois créés sera de l’ordre de 1.500.

L’enseigne Aswak Salam participera, pour sa part, au développement de cette préfecture. Le groupe Chaâbi ouvrira un hypermarché à Témara. Ce projet s’étale sur une superficie de 48.000 m2 et nécessite un investissement de 125 millions de dirhams. Il générera 150 emplois permanents.

Et ce n’est pas fini. D’autres unités de productions verront bientôt le jour. La nouvelle zone industrielle aménagée par la commune de Aïn Atik comprend 35 lots aménagés prêts à recevoir divers investissements.

Chifaa Nassir - Maroc Hebdo International

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Textile - Investissement - Rabat

Ces articles devraient vous intéresser :

La construction du port Nador West Med avance à grands pas

Les travaux de construction du port Nador West Med avancent à grands pas. La digue principale de l’infrastructure a été installée vendredi, a annoncé le ministère de l’Équipement et de l’Eau.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.

Le Maroc facilite encore plus la création d’entreprise

Le gouvernement marocain a franchi un pas important vers la simplification des démarches administratives pour les entrepreneurs. Jeudi 30 mars, le Conseil de gouvernement a approuvé un projet de décret fixant les modalités et les procédures de création...

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Tournages de films au Maroc : chiffre d’affaires record pour le CCM en 2022

Très sollicité pour les tournages étrangers, le Maroc devrait renouer avec les bénéfices cette année. De nombreuses productions annulées en raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives, sont de retour, selon le centre cinématographique...

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.