Viols, agressions... : grand « dérapage » à un concert de rap à Casablanca

2 octobre 2022 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le concert des rappeurs Mobydick, Dollypran et El Grande Toto, le 30 septembre lors du festival L’boulevard à Casablanca, a viré au drame. Des scènes de violence ont été enregistrées sur les lieux et des femmes affirment avoir été violées. Les organisateurs du spectacle demandent l’ouverture d’une enquête.

Le terrain de rugby du RUC, où devait se tenir le concert, était plein à craquer plusieurs heures avant le lancement. La porte d’entrée principale ne pouvait plus recevoir de spectateurs qui continuaient à venir en grand nombre. Ces derniers se sont rués vers une autre entrée, créant un débordement qui a poussé les organisateurs à fermer l’ensemble des accès au stade à 20 heures.

C’est alors que les scènes de violence ont démarré. Certains affirment avoir été agressés par des individus armés de sabres, tandis que des femmes confient avoir subi des attouchements. « Un individu a brandi une arme blanche et m’a sommé de lui remettre tout ce que j’avais sur moi. Il m’a dit que si on n’exécutait ses ordres, il allait nous tuer. Nous lui avons donné nos deux portefeuilles, notre iPhone, nos montres… Il a tout pris », raconte sur Instagram un spectateur venu de Marrakech avec son épouse pour assister au concert.

À lire : Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

« Dès qu’ils voyaient une fille seule, non accompagnée, ils se permettaient de la toucher. Je n’avais jamais vu ça de ma vie. Ce terrain ne pouvait pas contenir tout ce monde, il aurait fallu un espace plus grand », déplore un autre internaute. Pour sa part, Mohamed Merhari, dit Momo, co-directeur artistique du festival L’Boulevard, donne sa version des faits dans une vidéo partagée sur Facebook. « Nous avons été surpris par l’affluence. […] Nous avions atteint 20 000 spectateurs à l’intérieur du stade, et dehors, il y en avait encore 60 000 selon les estimations », explique-t-il.

Pour Momo, ces incidents ne sont imputables ni aux organisateurs, ni aux agents de la police. « Ce qui s’est passé est le fait d’une bande qui n’a rien à voir avec la musique, et qui n’est pas venue pour écouter de la musique, ou pour danser, mais pour voler, casser, agresser, créer le chaos… il y a eu une trentaine de blessés… », détaille-t-il, condamnant toutes les formes de violences, y compris celles sexistes et sexuelles. Après les témoignages de présumés viols, les organisateurs du festival ont indiqué dans un communiqué diffusé samedi avoir demandé l’ouverture d’une enquête.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Festival - Casablanca - Concert - Rap - Violences et agressions

Aller plus loin

Le rappeur Ninho interdit de concert à Casablanca

Le concert du rappeur français « Ninho », prévu le 24 juin au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca, ne pourra pas se tenir en raison d’un rejet de la demande d’autorisation...

Le concert du rappeur Morad à Malaga suspendu après des débordements

Le concert du rappeur Morad à Torre del Mar (Malaga) a été interrompu en raison du dépassement de la capacité d’accueil des lieux et des esprits surchauffés de certains...

Les vraies raisons de l’annulation du concert de Maluma au Maroc

Après les folles rumeurs alimentées sur les réseaux sociaux, la star colombienne Maluma évoque les raisons qui sous-tendent l’annulation de son concert qui devait avoir lieu au...

Le chanteur algérien Cheb Adjel indésirable au Maroc

Contre toute attente, le concert de Cheb Adjel prévu hier, jeudi 9 février, a été annulé à cause du soutien de l’artiste algérien au Polisario.

Ces articles devraient vous intéresser :

Dominique Strauss-Khan et son épouse radieux à Marrakech

Habitué du festival international du film de Marrakech, l’ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Khan accompagné de son épouse Myriam L’Aouffir, a marqué de sa présence la cérémonie d’ouverture de la 19ᵉ édition. Le couple a affiché un...

Rap en darija : La spécificité linguistique du rap marocain

Dans un entretien à TV5 Monde, Anissa Rami, journaliste spécialiste du rap revient sur les origines du rap marocain et son évolution dans le temps.

Abdelaziz Stati : sa fille Ely menace de révéler des secrets compromettants

Les relations entre le chanteur populaire Abdelaziz Stati et sa fille, la rappeuse Ilham El Arbaoui, alias Ely, sont dégradées au point que celle-ci menace de faire des révélations compromettantes sur son père.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

French Montana parle de son idole Tupac

Après avoir donné une liste des plus grands rappeurs de tous les temps, le rappeur maroco-américain French Montana a simplement déclaré que celui qui l’a le plus marqué est le regretté 2PAC, rappeur, poète et acteur américain mort assassiné le 13...

French Montana remporte un procès pour violation de droit d’auteur mais...

Le rappeur américain d’origine marocaine French Montana de son vrai nom Karim Kharbouch a gagné un procès dans l’Illinois, où il était poursuivi pour violation de droit d’auteur.

Combien coûte la Lamborghini Urus du rappeur marocain Morad ?

Le rappeur marocain Morad a été récemment aperçu dans les rues du Maroc à bord d’une Lamborghini Urus, une SUV de plusieurs dizaines de milliers d’euros.