Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

1er octobre 2022 - 23h40 - Culture - Ecrit par : A.T

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Dans un communiqué, les organisateurs de ce rendez-vous artistique ont imputé ces dérives au nombre de spectateurs, qui aurait dépassé les prévisions. « Hier soir, L’Boulevard a connu une affluence sans précédent : le public venu assister aux concerts de rap/ hip-hop programmés pour la 20ᵉ édition du festival a été bien plus nombreux que ce que peut accueillir le stade du R.U.C », indique la note.

A lire : Fès : les organisateurs du festival des musiques sacrées envoyés en prison

Le comité a également expliqué que « face à ce débordement et pour des raisons de sécurité, les portes ont été fermées dès 20h, afin de pouvoir laisser les autorités et les agents faire leur travail et garantir la sécurité du public présent et des artistes programmés. Pour toutes ces raisons, de nombreux spectateurs, journalistes, partenaires et professionnels de la musique n’ont pas pu accéder à l’enceinte du R.U.C. À l’intérieur du stade, des mouvements de foule, causes par une partie du public, ont entrainé des dégâts. »

Pour éviter une telle situation, de nouvelles dispositions pratiques ont été prises par les organisateurs. Par conséquent, « la programmation prévue dans l’espace souk sera maintenue, dans une version allégée : les DJ sets seront suspendus, et les activités parallèles (stands, cirque, danse, etc.) prendront place de 17h à 19h », ont-ils indiqué, ajoutant que « les concerts prévus sur la grande scène du festival seront également maintenus. Quant à l’ouverture des portes, elle aura lieu à 17h au lieu de 16h ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Festival - Violences et agressions

Aller plus loin

Viols, agressions... : grand « dérapage » à un concert de rap à Casablanca

Le concert des rappeurs Mobydick, Dollypran et El Grande Toto, le 30 septembre lors du festival L’boulevard à Casablanca, a viré au drame. Des scènes de violence ont été...

Violences au L’Boulevard : aucune plainte de viol n’a été enregistrée selon la police

La direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a réagi aux rumeurs selon lesquelles des femmes auraient été victimes de viol durant le concert du vendredi 30 septembre au...

Fès : les organisateurs du festival des musiques sacrées envoyés en prison

Trois membres de la Fondation Esprit de Fès ont été condamnés mardi, à une peine de prison ferme assortie d’une amende. Ces ennuis judiciaires interviennent quelques jours après...

Agadir accueille à nouveau le festival Timitar

Agadir s’apprête à renouer avec le festival Timitar après deux années d’absence en raison de la crise sanitaire et des mesures prises par les autorités pour lutter contre sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

Le chanteur Ihab Amir au cœur d’une polémique

Une réponse du chanteur Ihab Amir à un de ses abonnés Instagram suscite la controverse au Maroc.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Riyad : Les disputes entre chanteurs marocains gâchent la soirée

Petite guéguerre entre artistes marocains lors du Festival de Riyad, le plus grand festival de musique du Moyen-Orient. Alors que certains n’ont pas apprécié l’ordre de passage sur scène établi par les organisateurs, d’autres ont passé plus de temps...

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Un concert à 3 millions de dirhams ? Zina Daoudia répond aux rumeurs

La chanteuse marocaine Zina Daoudia a répondu aux rumeurs selon lesquelles elle a reçu 3 millions de dirhams pour une prestation artistique.

L’artiste Jaouad Alloul évoque son homosexualité et ses extravagances

Dans une interview, Jaouad Alloul, artiste pluridisciplinaire et entrepreneur créatif autodidacte d’origine marocaine, s’est livré comme jamais sur son nouvel album, sa crise conjugale et son rêve.