Violences racistes lors du match France-Maroc : prison ferme pour les agresseurs

11 février 2023 - 08h50 - France - Ecrit par : S.A

Le tribunal d’Annecy a condamné trois individus en lien avec des violences commises à l’encontre de supporters marocains le soir de la demi-finale de coupe du monde de football France-Maroc.

Les faits remontent au 14 décembre 2022, jour de la demi-finale du Mondial Qatar, remportée par la France face au Maroc. À l’issue de la rencontre, des violences ont été commises dans le centre-ville d’Annecy (Haute-Savoie) à l’encontre de supporters marocains. Grâce aux images de vidéoprotection prises après le match, trois hommes ont été interpellés le 24 janvier à Orcier, Bons-en-Chablais et Vallières-sur-Fier, avec l’appui des policiers d’élite du Raid. Lors des perquisitions, les enquêteurs avaient retrouvé des armes, des munitions, ainsi que des objets rattachés à l’idéologie d’extrême droite, et notamment au nazisme, dont l’ouvrage Mein Kampf, une bague aux initiales SS et une carte bancaire au nom d’Adolf Hitler, à leurs domiciles.

À lire : Un adolescent marocain fauché mortellement à Montpellier

Ces suspects, âgés de 29 à 35 ans, ont comparu en état d’arrestation devant le tribunal d’Annecy pour des faits de « violences volontaires aggravées » dans le centre-ville d’Annecy (Haute-Savoie). À l’audience, le vice-procureur Benoît Defournel décrit « trois hommes au physique imposant qui pratiquent des sports de boxe, dont deux sont d’anciens militaires. » Deux des prévenus ont reconnu les faits qui leur sont reprochés et ont présenté leurs excuses aux victimes, tandis que le troisième a, lui, contesté « être présent ce soir-là, même si son téléphone a borné sur Annecy », rapporte L’Essor Savoyard.

À lire : Des supporters marocains agressés par des militants d’extrême droite en Italie

Après les réquisitions, les trois hommes ont écopé des peines de quatre, six et neuf mois de prison ferme. Étant placés en détention provisoire jusqu’à leur condamnation, ils vont bénéficier d’un aménagement de peine et pourront recouvrer la liberté.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Annecy

Aller plus loin

Le football amateur belge gangréné par le racisme et la violence

Racisme, homophobie, sexisme sont les maux qui minent encore le football amateur belge. À l’Union belge, plusieurs actions dont des campagnes de sensibilisation et la mise en...

« La France aux Français », des nationalistes défilent à Annecy

Quelques mois après la condamnation de trois des leurs en lien avec des violences commises à l’encontre de supporters marocains le soir de la demi-finale de coupe du monde de...

Des supporters marocains agressés par des militants d’extrême droite en Italie

Plusieurs supporters marocains qui célébraient la victoire du Maroc contre l’Espagne en huitièmes de finale, ont été agressés par des militants d’extrême-droite en Italie....

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Ces articles devraient vous intéresser :

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...