Des Marocains de Belgique pourraient être exclus des logements sociaux

24 mars 2023 - 22h30 - Belgique - Ecrit par : S.A

Les Marocains résidant en Belgique pourraient bientôt avoir du mal à obtenir des logements sociaux si l’appel du Mouvement réformateur (MR) à durcir les conditions d’accès venait à être entendu.

Alors que l’une des conditions à l’octroi d’un logement public, à côté de celle liée aux revenus, est bien de ne pas être propriétaire d’un bien à l’étranger, une étude réalisée entre mars 2021 et décembre 2022 par le ministre flamand du Logement révèle des fraudes au logement. Sur 677 enquêtes menées, 322 (soit 48 % d’entre elles) « ont démontré l’existence d’une propriété à l’étranger », fait savoir La Dernière Heure. Dans le détail, les enquêteurs ont découvert que 295 personnes possèdent de réels biens immobiliers au Maroc, 243 en Turquie et 68 en Italie.

À lire : La Belgique enquête sur les biens des Marocains au Maroc

Des chiffres préoccupants selon le député Yves Evrard (MR). « Ces chiffres doivent nous préoccuper, alerte l’élu qui a interrogé le ministre wallon du Logement, Christophe Collignon, en Commission des pouvoirs locaux. En Wallonie, on ne connaît pas ces chiffres et on a l’impression qu’on préfère ne rien savoir. Chez nous, seule une déclaration sur l’honneur établie lors de la demande de logement public est demandée. Cela pose question étant donné que ça s’arrête là. Et finalement, cela peut se faire au détriment des gens qui en ont réellement besoin. »

À lire :La Belgique demande la saisie de biens immobiliers d’une famille au Maroc

L’élu questionne : « N’y aurait-il donc pas là matière à intensifier la lutte contre une fraude sociale au logement qui, in fine, pénalise les nombreux candidats locataires. En effet, plus de 40 000 familles sont en attente de logement public, il s’agirait d’une avancée en matière de justice sociale. » « C’est une situation inacceptable en termes d’équilibre du marché locatif et d’accès à un logement social pour ceux qui y ont droit », poursuit-il, appelant à une meilleure adéquation entre les besoins des familles précarisées et le nombre de logements publics existants.

À lire :Le Maroc ne partagera pas les informations sur les biens immobiliers des MRE

Le souhait de son parti, c’est l’adoption du modèle flamand, « où il n’est désormais plus autorisé de demander un logement social si l’on dispose d’une épargne importante (une personne qui dispose de plus de 25 580 euros d’épargne ou 40 940 euros pour un couple ou une personne seule avec enfant). » « De plus, il faudrait une actualisation de la manière dont sont confiés les logements sociaux, notamment au niveau de l’attribution de ces derniers, ce qui pourrait permettre d’en libérer, explique Yves Evrard. En Wallonie, seule une déclaration sur l’honneur au moment de la demande est imposée, ce qui n’est pas suffisant. Je pense qu’il faut mener une analyse plus régulière, par exemple tous les cinq ans, cette déclaration ne doit pas durer 10 ans non plus, car le risque n’est pas nul ».

Sujets associés : Immobilier - Belgique - MRE

Aller plus loin

La Wallonie veut traquer les MRE fraudeurs au logement social

Alors que la Wallonie compte marcher dans le sillage de la Flandre en organisant la traque des locataires sociaux – parmi eux des MRE – qui possèdent des biens à l’étranger,...

Pays-Bas : A 40 ans, des jeunes Marocains vivent encore chez leurs parents

Trouver un logement social est presque une mission impossible pour les jeunes à Amsterdam, notamment d’origine marocaine. Faute de mieux, certains continuent, malgré eux, de...

La Belgique veut enquêter sur le patrimoine des MRE locataires sociaux

La Flandre a décidé d’enquêter sur le patrimoine des Marocains résidant dans les logements sociaux sur son territoire afin de vérifier s’ils possèdent des biens immobiliers au...

Le Maroc ne partagera pas les informations sur les biens immobiliers des MRE

Le Maroc dit non au partage des informations sur les biens immobiliers détenus par les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Sauf si les demandes remplissent certaines...

Ces articles devraient vous intéresser :

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Le gouvernement « bannit » les MRE d’Internet

L’un des seuls canaux de communication officiel du gouvernement marocain à destination des Marocains du monde n’est plus en ligne, du moins à l’heure où sont écrites ces lignes.

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Les transferts de fonds des MRE augmentent de 46,3 % à fin janvier 2023

Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une hausse significative de 46,3 % à fin janvier 2023, atteignant plus de 9,22 milliards de dirhams, selon les données publiées par l’Office des changes. Cette...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...