La Wallonie veut traquer les MRE fraudeurs au logement social

17 avril 2023 - 16h30 - Belgique - Ecrit par : S.A

Alors que la Wallonie compte marcher dans le sillage de la Flandre en organisant la traque des locataires sociaux – parmi eux des MRE – qui possèdent des biens à l’étranger, Bruxelles écarte cette option. Celle-ci estime que « ce serait socialement pénalisant. »

« Il n’est pas normal qu’on puisse profiter d’un logement social, alors qu’on est propriétaire à l’étranger », martèle Christophe Collignon (PS), ministre du Logement, qui se dit en faveur d’une lutte proactive contre toute forme de fraude, sociale autant que fiscale. La Wallonie veut s’inspirer de la Flandre qui a mené une traque contre les locataires sociaux qui possèdent des biens à l’étranger, laquelle s’est avérée fructueuse. En tout, deux millions d’euros récupérés. D’ores et déjà, la Société wallonne du Logement (SWL) est entrée en contact avec son homologue flamande pour analyser sa procédure.

À lire : MRE : la Belgique durcit sa lutte contre la fraude au domicile

Bruxelles n’est pas par contre dans la même dynamique. Lancer ces opérations de contrôles à l’aide d’enquêteurs spécialisés « n’est pas à l’ordre du jour », répond à La Dernière Heure Yves Lemmens, directeur de la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB). Ce programme a des répercussions très médiatiques, mais je ne crois pas qu’il soit vraiment social. On se demande quelle est la véritable raison derrière cet emballement. » La position de Bruxelles se justifie par le fait que la ville ne souhaite pas « faire de chasse aux sorcières », explique le directeur étiqueté PS.

À lire : Alerte météo au Maroc : averses orageuses jusqu’à dimanche

Et d’ajouter : « L’investissement ne serait pas intéressant. Nous ne considérons pas les locataires sociaux comme des fraudeurs. Il n’y en a pas suffisamment et ce serait socialement pénalisant. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Bruxelles - Flandre

Aller plus loin

La Belgique veut enquêter sur le patrimoine des MRE locataires sociaux

La Flandre a décidé d’enquêter sur le patrimoine des Marocains résidant dans les logements sociaux sur son territoire afin de vérifier s’ils possèdent des biens immobiliers au...

MRE : la Belgique durcit sa lutte contre la fraude au domicile

Après avoir constaté 6 061 infractions en 2022 dans le cadre des enquêtes relatives à la fraude domiciliaire de certains demandeurs d’emploi, la Belgique a décidé de durcir sa...

Fraude au logement social : la Belgique traque les Marocains

En Flandre, le couperet est tombé pour près de 500 locataires sociaux, dont des Marocains, qui, en l’espace de trois ans, ont été démasqués comme propriétaires de biens...

Bruxelles veut renforcer la lutte contre les discriminations au logement

En vue de lutter efficacement contre les discriminations liées au logement, Bruxelles veut se doter dès cet été de nouveaux outils, notamment des tests pro-actifs en la matière....

Ces articles devraient vous intéresser :

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Maroc : l’aide au logement crée des mécontents

Alors que les primo-acquéreurs ont favorablement accueilli le nouveau programme d’aide au logement, les promoteurs immobiliers, eux, préfèrent jouer la carte de la prudence. Ils invitent le gouvernement à revoir les conditions pour rendre l’offre plus...

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...