Des Marocains exclus du logement social à Bruxelles

21 avril 2023 - 20h40 - Belgique - Ecrit par : Bladi.net

Environ 500 candidats-locataires de logement social ont été écartés de la liste d’attente à Bruxelles au moment du renouvellement des dossiers. La raison ? Ils étaient propriétaires d’un bien, a annoncé vendredi la secrétaire d’État bruxelloise du Logement, Nawal Ben Hamou (PS), lors d’une séance au Parlement bruxellois.

Cette information intervient alors que la Flandre a récemment signalé que près de la moitié des locataires sociaux faisant l’objet d’une enquête avaient enfreint la règle de la propriété, parmi eux des Marocains.

Nawal Ben Hamou a rappelé que la réglementation actuelle stipule que les candidats locataires et leurs proches ne peuvent posséder un bien immobilier affecté au logement ou à usage professionnel en pleine propriété, en emphytéose ou en usufruit. En cas de fausse déclaration, la demande de logement sera considérée comme nulle et, si le logement a déjà été attribué, le bail sera résilié.

A lire : La Belgique traque les Marocains fraudeurs au logement social

Selon la secrétaire d’État bruxelloise, citée par Belga, les Sociétés Immobilières de Service Public (SISP) ont désormais accès aux données du SPF Finances, ce qui leur permet de vérifier les informations fournies par les locataires sociaux et de détecter d’éventuelles propriétés. Elle a également souligné que de tels contrôles, que ce soit en Belgique ou à l’étranger, entraînent chaque année la résiliation de baux dans le secteur.

Enfin, Mme Ben Hamou a rappelé que la nouvelle obligation de déclaration de biens immobiliers sis à l’étranger sera utilisée pour informer les SISP des propriétés des locataires sociaux via les avertissements-extraits de rôle. Cette obligation de déclaration a été introduite en réponse aux révélations des Panama Papers en 2016.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Bruxelles - MRE

Aller plus loin

Fraude sociale : une Marocaine arrêtée en Espagne pour avoir détourné 15 000 euros

Une Marocaine résidant en France a été arrêtée mercredi dernier par la police, pour avoir frauduleusement obtenu des prestations sociales en Espagne. En tout, plus de 15 000...

Fraude au logement social : la Belgique traque les Marocains

En Flandre, le couperet est tombé pour près de 500 locataires sociaux, dont des Marocains, qui, en l’espace de trois ans, ont été démasqués comme propriétaires de biens...

La Belgique veut enquêter sur le patrimoine des MRE locataires sociaux

La Flandre a décidé d’enquêter sur le patrimoine des Marocains résidant dans les logements sociaux sur son territoire afin de vérifier s’ils possèdent des biens immobiliers au...

La Wallonie veut traquer les MRE fraudeurs au logement social

Alors que la Wallonie compte marcher dans le sillage de la Flandre en organisant la traque des locataires sociaux – parmi eux des MRE – qui possèdent des biens à l’étranger,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

5 000 Marocains deviennent propriétaires grâce à l’aide du gouvernement

Sur les 54 000 demandes d’aide au logement enregistrées sur la plateforme dédiée à cet effet, 5 000 ont été déjà acceptées, a annoncé Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Habitat.

Marchandises et cadeaux : que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a démenti les rumeurs selon lesquelles une nouvelle taxation serait appliquée aux cadeaux importés par les voyageurs marocains ou étrangers.

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.