Le Maroc ne partagera pas les informations sur les biens immobiliers des MRE

2 avril 2021 - 17h40 - Ecrit par : S.A

Le Maroc dit non au partage des informations sur les biens immobiliers détenus par les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Sauf si les demandes remplissent certaines conditions. En Belgique, des familles marocaines seront expulsées de leurs logements sociaux à Lierre en septembre pour avoir enfreint la loi en matière de location.

Dans une note datant du 8 mars 2021 adressée aux conservateurs fonciers, le directeur de la Conservation foncière, Bouchaib Chahi précise que ces demandes de renseignement adressées directement par des parties ou des pays étrangers ou émanant de la hiérarchie ne peuvent donner suite à un traitement favorable que si elles sont visées par le département des affaires étrangères, de la coopération africaine et les MRE. Il est ainsi fait interdiction de communiquer tout renseignement ou document relatif à un bien immobilier détenu au Maroc par MRE, sans autorisation de ce ministère.

De son côté, le directeur de l’Agence nationale de la Conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC), Karim Tajmouati a instruit les conservateurs fonciers à l’effet de ne pas transmettre d’informations ou de documents à une partie étrangère sur les biens immobiliers des MRE sauf si elles sont adressées dans le cadre légal en vigueur. « Vous ne répondrez à aucune demande qui vous est soumise à cet égard de la part d’une partie étrangère, quel que soit son objet, à moins que ces demandes n’incluent l’approbation préalable du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, ou reçues par l’échelle administrative la supervision des installations centrales de l’agence », a-t-il déclaré.

Ces instructions font suite à l’obtention illégale par des notaires belges des informations sur les biens des MRE, lesquelles leur ont permis de sommer des familles marocaines de quitter leurs logements sociaux à Lierre en septembre prochain. La loi belge interdit à tout étranger disposant d’un bien immobilier dans son pays d’origine de louer un logement social.

Karim Tajmouati a par ailleurs insisté sur le fait que les copies des documents ou les informations sur les biens immobiliers des MRE ne peuvent être transmises qu’à leurs propriétaires, et a invité les conservateurs fonciers à le contacter en cas de difficultés dans la mise en œuvre des instructions.

Les autorités marocaines ont ouvert une enquête pour déterminer les personnes impliquées dans la fuite d’informations communiqués aux notaires belges sur les biens immobiliers des MRE.

Tags : Immobilier - Belgique - Expulsion

Aller plus loin

Belgique : les enquêtes se multiplient pour expulser les locataires marocains de leurs logements sociaux

La Flandre a décidé de multiplier les enquêtes sur le patrimoine des locataires marocains et d’autres nationalités pour expulser ceux qui possèdent des biens immobiliers de leurs...

Belgique : du changement dans la taxation des biens appartenant aux MRE au Maroc

La Belgique a révisé la taxe sur les biens immobiliers que les Belges ou les Belgo-Marocains possèdent à l’étranger. Voici ce qui change.

Les MRE videraient-ils leurs comptes bancaires détenus au Maroc ?

Craignant des sanctions pour non déclaration des comptes bancaires qu’ils détiennent au Maroc dans les pays de résidence ou d’accueil avant septembre 2021, de nombreux Marocains...

Belgique : des familles marocaines expulsées de leurs logements sociaux

En tout, 25 familles dont des Marocaines seront expulsées de leurs logements sociaux à Lierre en septembre pour avoir enfreint la loi en matière de location. Elles sont...

Nous vous recommandons

Les MRE du Canada manifestent à Rabat (vidéo)

Près de 12 000 Canadiens et MRE du Canada sont bloqués au Maroc, suite à une décision du gouvernement canadien de suspendre tous les vols directs en provenance du Maroc, du 29 août au 29 septembre 2021, en raison de la circulation au Maroc de faux tests...

Maroc : la rentrée scolaire reportée au 10 septembre 2021

Initialement prévue pour le vendredi 3 septembre, la rentrée scolaire est finalement reportée au 10 du même mois. Cette décision, loin d’être une rumeur, aurait été prise par le ministère de l’Éducation...

Agadir : trois MRE arrêtés à l’aéroport pour trafic de drogue

Les policiers de l’aéroport d’Agadir ont interpellé, lundi, trois MRE en partance pour l’Italie, qui ont ingéré une grosse quantité de cannabis. Les suspects ont été admis à l’hôpital pour extraction et une enquête a été ouverte par la...

Zapatero invite Sanchez à rétablir les relations avec le Maroc

L’ancien Chef du gouvernement espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, a demandé au gouvernement de Pedro Sanchez de « tout mettre en œuvre pour rétablir de bonnes relations avec le Maroc le plus rapidement possible...

Gaz : l’Espagne délaisse l’Algérie

L’Espagne a baissé ses importations de gaz d’Algérie de 42 % sur la période de janvier à juillet et a augmenté ses achats de la Russie de 15,6 % après la guerre russo-ukrainienne, selon les dernières données d’Enagas publiées en...

Ils rapatrient le corps de leur oncle au Maroc et reçoivent celui d’une femme

Le corps d’une femme a été rapatrié au Maroc en lieu et place de celui d’un Marocain décédé à Terrassa (Barcelone), suite à une erreur logistique à l’aéroport de Barcelone-El Prat.

Tentative d’évasion manquée de Marocains à l’aéroport de Barcelone

Une bagarre a éclaté entre deux passagers marocains ivres lors d’un vol Casablanca-Istanbul, obligeant le commandant à atterrir d’urgence à l’aéroport El Prat de Barcelone. Alors que les deux passagers étaient interpelés par les gardes civils, onze autres...

Tourisme : l’espoir renaît à Marrakech

Avec la reprise des vols et la mise en place des mécanismes de soutien, l’activité touristique reprend progressivement à Marrakech. Certains établissements hôteliers enregistrent déjà des réservations pour les mois de mars et...

Agadir procède aux essais de son téléphérique

Le projet du téléphérique d’Agadir est en bonne voie avec une mise en service pour le mois de juillet. En attendant, les autorités communales procèdent aux essais et aux contrôles d’usage du dispositif.

Averses orageuses et rafales toucheront une bonne partie du Maroc

La Direction générale de la météorologie (DGM) lance ce mardi une vigilance orange pour plusieurs provinces du Maroc, où des averses orageuses localement fortes sont attendues.