Belgique : des familles marocaines expulsées de leurs logements sociaux

22 mars 2021 - 09h40 - Belgique - Ecrit par : S.A

En tout, 25 familles dont des Marocaines seront expulsées de leurs logements sociaux à Lierre en septembre pour avoir enfreint la loi en matière de location. Elles sont propriétaires de biens immobiliers (terrains, appartements ou encore maisons) à l’étranger.

Outre l’expulsion, ces familles doivent rembourser la réduction sociale dont elles ont bénéficié pendant plusieurs années, fait savoir Flandre info. Le montant peut atteindre 35 000 euros pour certaines familles. Leur contrat de location sociale a déjà été résilié. Ces sanctions tombent après une enquête sur les dossiers de 1 135 locataires sociaux à Lierre à qui une correspondance avait été adressée. Ils étaient prévenus qu’il leur est interdit de posséder un bien immobilier à l’étranger. « Nous n’avons reçu aucune réaction », indique Marc Vanden Eynde, directeur de la Société de logement de Lierre.

Dans le viseur, 59 noms communiqués à un bureau d’enquête, correspondant à des locataires originaires de Slovaquie, Géorgie, Pologne, d’Espagne, du Maroc, de République dominicaine et de Turquie. En tout, 25 cas se sont déjà révélés « positifs » tandis que 9 autres cas sont en cours d’examen. Cinq autres locataires possèdent un « patrimoine limité » c’est-à-dire une maison ou un appartement dont ils ont hérité avec d’autres personnes. Il leur sera accordé un délai d’un an pour vendre ce bien immobilier.

Cette enquête que la ville de Lierre a confiée à un bureau néerlandais se justifie par le fait que la liste d’attente pour un logement social est longue. « Nous avons 1 135 logements et il y a 1 900 personnes sur la liste d’attente, indique Marc Vanden Eynde. L’offre ne suffit donc absolument pas ».

Le ministre flamand des Finances, Matthias Diependaele affiche sa détermination à faire contrôler les biens immobiliers à l’étranger. Un montant de 5 millions sera débloqué chaque année pour soutenir les sociétés de logements sociaux disposés à faire mener des enquêtes patrimoniales à l’étranger.

Sujets associés : Immobilier - Belgique - Famille - Expulsion

Aller plus loin

Un Marocain atteint d’un cancer expulsé de son domicile à Séville

Le tribunal de première instance de Séville a ordonné vendredi l’expulsion d’un Marocain atteint d’un cancer, après avoir rejeté la demande de son avocat de suspendre la...

Molenbeek : menacée d’expuslion à cause du comportement de son fils (vidéo)

Molenbeekoise d’origine marocaine, Khadija Chaou est une mère célibataire de quatre enfants, devenue depuis plusieurs mois, une locataire en instance d’expulsion. Elle espère...

Le Maroc ne partagera pas les informations sur les biens immobiliers des MRE

Le Maroc dit non au partage des informations sur les biens immobiliers détenus par les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Sauf si les demandes remplissent certaines...

Des familles marocaines bientôt à la rue en Espagne

Fatima Maknassi, 31 ans, et Rachid El Yagoubi, 51 ans, ont été expulsés de leur logement à Madrid l’année dernière. Le couple marocain est toujours à la recherche d’un logement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des ennuis pour les mosquées qui ont soutenu Hassan Iquioussen ?

Depuis quelques jours, une rumeur selon laquelle la préfecture a convoqué des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) qui ont apporté leur soutien à Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, et dont l’expulsion...

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Le roi Mohammed VI lance l’aide au logement

Les choses se précisent pour la mise en œuvre du nouveau programme d’aide au logement visant à renouveler l’approche d’accès à la propriété, en suppléant au pouvoir d’achat des ménages, via une aide financière directe aux acquéreurs.

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, a présenté vendredi, lors d’une conférence de presse au siège de son département, le processus à suivre par les...

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.