La dure vie de Yasmina battue à mort et jetée dans une poubelle à Paris

27 mars 2021 - 11h20 - France - Ecrit par : S.A

Yasmina, 37 ans, a connu le malheur de croiser le chemin de Ludovic L., un homme qui a fait de sa vie un enfer avant de l’assassiner et de jeter son corps dans une poubelle à Paris en juillet 2017. Le procès de l’homme se poursuit.

Les faits remontent à juillet 2017. Le corps de Yasmina avait été découvert dans une poubelle d’un immeuble à Paris (XIVe) un soir de ce mois, rapporte Le Parisien. Son conjoint violent, jaloux et voleur venait de la battre à mort. Au deuxième jour du procès de Ludovic L., une enquêtrice de personnalité dresse le portrait de l’aide-soignante de 37 ans. Cette femme menait une vie plutôt stable et était épanouie avant de rencontrer celui qui deviendra plus tard son bourreau.

Mais avant cet épisode, un fait de son passé l’avait quelque peu tourmenté. Le compagnon de sa grand-mère avait abusé d’elle alors qu’elle était petite. Elle a raconté ce pan de sa vie à ses proches. « Dès que nous l’avons su, ma mère a mis son conjoint dehors. Nous lui avons intenté un procès, mais nous avons perdu. Il a été acquitté », a confié la maman de Yasmina.

Yasmina et Ludovic se sont connus sur un site de rencontres en 2013. Après une rupture, leurs relations reprennent leur cours normal. La jeune femme tombe rapidement enceinte. Le bonheur du couple sera de courte durée. Ludovic ne voulait plus qu’elle voie ses proches. « Un jour, j’ai taquiné Ludovic sur sa voiture. Ça l’a blessé dans son ego. Le lendemain, Yasmina m’a dit qu’il ne voulait plus qu’elle me parle », raconte Sarah, sa «  confidente  ». Les choses se compliquent après la naissance de leur fille. Le couple avait décidé de vivre ensemble.

L’homme devient de plus en plus «  jaloux  », «  possessif  » et « violent verbalement ». « Il la rabaissait en tant que mère, lui disait qu’elle était incapable de prendre des décisions, qu’elle n’avait pas de personnalité, de répondant », poursuit sa confidente. Yasmina avait perdu 20 kilos. Celle qui aimait « les voyages », « faire la fête » ou « du sport » était devenu casanière. « Elle n’avait pas l’air très heureuse », reconnaît à la barre une voisine. « J’ai pensé qu’elle se suiciderait un jour ». […] Elle ne pouvait pas partir, car il la tenait par sa fille. Elle était déjà morte. Elle avait signé son arrêt de mort, a confié sa sœur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Procès - Homicide

Aller plus loin

Meknès : accusé de violences conjugales, il meurt lors de son transfert à l’hôpital

Un homme accusé de violences envers sa femme a eu un malaise alors qu’il était au poste de police. Transporté à l’hôpital pour des soins d’urgence, il est décédé, selon des...

France : victime de violences conjugales, une Marocaine fond en pleurs après la condamnation de son époux

Le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un Marocain résidant en France à deux ans de prison, dont un avec sursis, avec obligation de soins pour des faits de violences...

Un Marocain criblé de balles près de Malaga

Un Marocain a été tué par balles dans sa camionnette à Torremolinos, dans le sud de l’Espagne. Des caméras de sécurité ont enregistré la scène. Une enquête a été ouverte par la...

Belgique : début du procès de Mokhtar Ammari, accusé d’avoir tué sa femme

Le procès de Mokhtar Ammari, un Marocain de 57 ans accusé d’avoir tué son épouse dans un appartement à Fleuron, s’est ouvert lundi 26 avril devant la cour d’assises de Liège. Sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.