Recherche

France : un Marocain en prison pour avoir terrorisé sa femme enceinte

© Copyright : DR

26 mars 2021 - 20h00 - Société - Par: S.A

Dans l’Aude, Nabil Soualah, un Marocain de 39 ans, a été incarcéré pour violences conjugales, après une comparution immédiate. Sa femme enceinte de six mois avait sauté du balcon au 1ᵉʳ étage pour le fuir.

Nabil Soualah est connu des services de la police. Cet homme au lourd casier judiciaire était en détention provisoire depuis le 26 février, après avoir demandé un délai pour préparer sa défense, rapporte L’Indépendant. Le prévenu a comparu jeudi pour des faits de violences conjugales. Ces faits s’étaient déroulés dans la nuit du 22 au 23 février à Alet-les-Bains. Nabil avait bousculé et giflé sa compagne enceinte de six mois. Pire, il l’avait menacée de mort à plusieurs reprises si elle venait à quitter le domicile. Une situation intenable pour la jeune femme. Elle avait alors décidé de sauter du balcon situé au premier étage pour fuir. Elle a trouvé refuge chez une amie. Dans la foulée, le prévenu était monté dans la voiture de sa compagne pour la chercher. Il avait également pris la carte bancaire de la mère de son futur garçon.

Nabil avait commis d’autres faits. Il s’agit des appels téléphoniques malveillants émis, entre le 12 et le 30 septembre 2020 à Limoux. Le parquet note quatre infractions. À la barre, le prévenu se défend : « Je ne l’ai jamais touchée, il n’y a pas eu de bousculade. C’est même moi qui l’ai rattrapée quand elle a failli tomber dans les escaliers. […] Je ne lui ai jamais dit que je la tuerais si elle partait, jamais de la vie  ! Je ne lui ai jamais fait de mal à cette femme… J’ai tout perdu avec elle ». Il dit n’avoir pas volé la voiture de sa compagne. « Ce n’est pas du vol, je l’utilise tous les jours. Ce n’est pas elle qui s’occupe de l’entretien  ! Là, je viens de changer les plaquettes…  », a-t-il expliqué.

Nabil était sous le coup d’un sursis avec mise à l’épreuve pour des faits similaires, et une interdiction lui avait été faite d’entrer en contact avec sa compagne. Selon Céline Colombo, l’avocate de la victime, le couple entretient une « relation toxique » depuis cinq ans. « Dans un couple, on est deux, et il est quand même de bon ton d’assumer sa part de responsabilité. On ne saute pas d’un balcon enceinte si on n’est pas terrorisée  ! » De son côté, Sébastien Leguay, l’avocat de la défense évoque la complexité de ce dossier, « où il s’agit, en réalité, d’une relation de dépendance l’un à l’autre. Il y a une grande confusion des sentiments de chaque côté ». « On n’est pas dans le cadre d’une soumission de Madame par Monsieur  !  », a-t-il souligné.

Le verdict est tombé : Nabil écope d’une peine de 9 mois de prison. Le sursis antérieur a été révoqué à hauteur de trois mois comme avait requis le parquet. Pas de condamnation pour le vol de la voiture. Le prévenu est détenu dans la maison d’arrêt.

Mots clés: Prison , Violences et agressions , France , Droits et Justice

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact