France : un Marocain en prison pour avoir terrorisé sa femme enceinte

26 mars 2021 - 20h00 - France - Ecrit par : S.A

Dans l’Aude, Nabil Soualah, un Marocain de 39 ans, a été incarcéré pour violences conjugales, après une comparution immédiate. Sa femme enceinte de six mois avait sauté du balcon au 1ᵉʳ étage pour le fuir.

Nabil Soualah est connu des services de la police. Cet homme au lourd casier judiciaire était en détention provisoire depuis le 26 février, après avoir demandé un délai pour préparer sa défense, rapporte L’Indépendant. Le prévenu a comparu jeudi pour des faits de violences conjugales. Ces faits s’étaient déroulés dans la nuit du 22 au 23 février à Alet-les-Bains. Nabil avait bousculé et giflé sa compagne enceinte de six mois. Pire, il l’avait menacée de mort à plusieurs reprises si elle venait à quitter le domicile. Une situation intenable pour la jeune femme. Elle avait alors décidé de sauter du balcon situé au premier étage pour fuir. Elle a trouvé refuge chez une amie. Dans la foulée, le prévenu était monté dans la voiture de sa compagne pour la chercher. Il avait également pris la carte bancaire de la mère de son futur garçon.

Nabil avait commis d’autres faits. Il s’agit des appels téléphoniques malveillants émis, entre le 12 et le 30 septembre 2020 à Limoux. Le parquet note quatre infractions. À la barre, le prévenu se défend : « Je ne l’ai jamais touchée, il n’y a pas eu de bousculade. C’est même moi qui l’ai rattrapée quand elle a failli tomber dans les escaliers. […] Je ne lui ai jamais dit que je la tuerais si elle partait, jamais de la vie  ! Je ne lui ai jamais fait de mal à cette femme… J’ai tout perdu avec elle ». Il dit n’avoir pas volé la voiture de sa compagne. « Ce n’est pas du vol, je l’utilise tous les jours. Ce n’est pas elle qui s’occupe de l’entretien  ! Là, je viens de changer les plaquettes…  », a-t-il expliqué.

Nabil était sous le coup d’un sursis avec mise à l’épreuve pour des faits similaires, et une interdiction lui avait été faite d’entrer en contact avec sa compagne. Selon Céline Colombo, l’avocate de la victime, le couple entretient une « relation toxique » depuis cinq ans. « Dans un couple, on est deux, et il est quand même de bon ton d’assumer sa part de responsabilité. On ne saute pas d’un balcon enceinte si on n’est pas terrorisée  ! » De son côté, Sébastien Leguay, l’avocat de la défense évoque la complexité de ce dossier, « où il s’agit, en réalité, d’une relation de dépendance l’un à l’autre. Il y a une grande confusion des sentiments de chaque côté ». « On n’est pas dans le cadre d’une soumission de Madame par Monsieur  !  », a-t-il souligné.

Le verdict est tombé : Nabil écope d’une peine de 9 mois de prison. Le sursis antérieur a été révoqué à hauteur de trois mois comme avait requis le parquet. Pas de condamnation pour le vol de la voiture. Le prévenu est détenu dans la maison d’arrêt.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

France : victime de violences conjugales, une Marocaine fond en pleurs après la condamnation de son époux

Le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un Marocain résidant en France à deux ans de prison, dont un avec sursis, avec obligation de soins pour des faits de violences...

France : prison ferme pour un Marocain jugé pour violences conjugales

Deux ans de prison ferme avec maintien en détention, c’est la peine infligée à un Marocain de 33 ans, par le tribunal de Dordogne. Le soir du réveillon et le matin de Noël, il...

Marrakech : une femme condamnée pour avoir expulsé son mari du domicile conjugal

Le tribunal de première instance de Marrakech a condamné à deux mois de prison avec sursis et une amende de 500 dirhams, une femme qui a expulsé son mari du domicile conjugal.

Maroc : elle se suicide après une promesse de mariage non tenue

Une femme enceinte de 23 ans s’est suicidée à Boujdour. À l’origine de ce suicide, une promesse de mariage non tenue.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...