Festival d’Angoulême : la Marocaine Zainab Fasiki remporte le prix du courage

21 mars 2022 - 06h00 - France - Ecrit par : G.A

La dessinatrice marocaine Zainab Fasiki a reçu, samedi 19 mars, le prix du courage au festival de bande dessinée d’Angoulême. Une consécration pour la jeune femme connue pour son engagement à défendre la cause des femmes.

Le prix du courage artistique est décerné chaque année en marge du Festival international de la BD d’Angoulême. Celui de 2022 a été attribué à la Marocaine Zainab Fasiki. Âgée de 27  ans, elle dénonce le sexisme et l’engagement avec lequel ses dessins font la promotion de la liberté des femmes à s’habiller et à s’exprimer comme elles l’entendent.

À lire : La bande dessinée pour libérer la femme marocaine

Dans « Hshouma : corps et sexualité au Maroc », publié en 2019, elle met le doigt sur des sujets tabous qu’elle pense nécessaire d’aborder pour la sécurité et la protection des femmes. Le mot est utilisé pour contraindre les femmes au silence. « La libération sexuelle et corporelle n’a pas été inventée par d’autres pays, ce sont nos besoins naturels et nos droits, quelle que soit notre nationalité », dit-elle.

À lire : « L’amour fait loi », le cri de cœur des minorités sexuelles au Maroc

Créé en 2016 par les promoteurs du « Off of Off » d’Angoulême, le prix du courage artistique récompense un auteur qui a défié la censure, qui se distingue, dans son pays, par son courage. Zainab Fasiki succède à l’Algérien Nime, lauréat en 2020.

Sujets associés : France - Distinction - Zainab Fasiki - Bande dessinée

Aller plus loin

Maroc : #TaAnaMeToo, pour qu’aucune femme violée ne se taise (vidéo)

En plus d’avoir été brisées physiquement et psychologiquement, les victimes de viol au Maroc, sont susceptibles d’être accusées d’avoir eu une relation sexuelle hors mariage et...

Abdelkrim Al Khattabi revisité en bande dessinée

L’épopée du Rif pourra enfin être enseignée à nos enfants, sans difficultés, car on peut utiliser une bande dessinée. L’art qui séduit notamment les enfants. Celui qui a rendu...

Maroc : la loi sur les libertés individuelles bloque la réforme du code pénal

Le débat sur les réformes du code pénal peine à évoluer à cause des partis de la majorité gouvernementale qui n’arrivent pas à accorder leurs violons. Les deux points de...

Marseille : qui est Amine Kessaci, le jeune « le plus engagé de France » ?

Le Marseillais Amine Kessaci, 19 ans, a reçu le prix du Jeune le plus engagé de France qui récompense son action avec l’association Conscience, une ONG qui assiste les habitants...

Ces articles devraient vous intéresser :