À Témara, un homme roue sa femme de coups et la laisse dans un état critique

6 juillet 2020 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un homme a porté des coups violents à son épouse accroc au "Routini alyawmi". Celle-ci filmait des scènes compromettantes pour les mettre en ligne.

Le concept de "Routini alyawmi" a provoqué des tensions dans un couple à Témara dans la région de Rabat-Salé-Kénitra. Un homme âgé de 45 ans a surpris sa femme qui filmait des scènes compromettantes pour les mettre en ligne. Son objectif, c’est de créer un buzz. Agacé, il a asséné de violents coups de couteau à son épouse au niveau du fessier, rapporte Assabah. Celle-ci s’est trouvée dans un état critique, et a été admises aux urgences de l’hôpital Sidi El Hassan de Témara où elle a reçu 24 points de suture.

Alertée, la brigade de la gendarmerie royale d’Ain Aouda s’est rendue sur les lieux. L’époux a été interpellé. Lors de son audition, ce poissonnier déclare avoir surpris sa femme en train d’échanger avec l’un des fans de son "Routini alyawmi" à qui elle a donné rendez-vous à 9 heures du matin, heure à laquelle il est censé s’occuper de son commerce, précise la même source.

Un certificat d’invalidité de 24 jours a été délivré à l’épouse. Quant à l’époux, il a été placé en garde à vue, déféré devant le parquet compétent. Son procès va s’ouvrir la semaine prochaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Témara - Violences et agressions - Garde à vue

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.