Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

22 novembre 2022 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

L’objectif de cette mesure d’interdiction de l’abattage des veaux de moins de quatre ans est de préserver ces races pour assurer l’approvisionnement du marché local en lait et ses dérivés, surtout avec la récente crise qui a fait surface, indique une lettre du ministère de l’Agriculture, adressée aux directeurs régionaux.

Cette décision ne concerne que les races laitières connues comme (Holstein et montbéliarde), tient à préciser le document. Et d’ajouter que l’interdiction d’abattre des vaches laitières femelles de moins de quatre ans ne signifie pas que la viande rouge est interdite sur le marché.

A lire : Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Rappelons qu’au lendemain de l’annonce de cette mesure, les représentants syndicaux du secteur de la viande rouge des abattoirs urbains de Casablanca ont exprimé leur mécontentement, la qualifiant d’ « injuste ». Selon eux, cela empêcherait l’abattage des vaches femelles de moins de quatre ans, compromettant la sécurité alimentaire des Marocains ».

Cette décision, d’après les syndicats, « a provoqué une colère accablante, dont les conséquences annoncent des réactions qui contribueront à la crise du marché sectoriel national », notant qu’elle causera « un préjudice matériel et moral aux professionnels de la filière viande rouge. »

Sujets associés : Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Agriculture - Alimentation

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole...

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de...

Nous vous recommandons

Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aid Al-Adha 2021 : la vente du bétail rapportera plus de 12 MMDH

Aïd Al-Adha représente une importante source de revenus pour les habitants du monde rural. Un chiffre d’affaires estimé à 12 milliards de dirhams.

Mortalité de poissons au lac de Sidi Boughaba : pas de pollution chimique ou organique

La mortalité des poissons dans le lac de Sidi Boughaba inquiète les autorités locales. Les analyses réalisées pour élucider le mystère autour de cette mortalité excluent désormais toute pollution chimique ou...

Maroc : augmentation de la production nationale d’olives malgré la sécheresse

Une forte hausse de la production d’olives a été enregistrée au Maroc durant la campagne agricole 2021-2022. Elle est estimée à près de 2 millions de tonnes, soit une augmentation de 21 % par rapport à l’année...

Maroc : le ministère de l’Agriculture en guerre contre l’urbanisation incontrôlée

L’urbanisation non contrôlée sera désormais mieux régulée au Maroc. C’est du moins le souhait du ministère de l’Agriculture, qui vient d’élaborer une carte agricole régionale.

Maroc : les raisons de la hausse du prix du poulet

Depuis quelques semaines, les Marocains se plaignent de la montée sans cesse du prix du poulet. Pour manger du poulet, il faudrait actuellement débourser entre 16 et 18 dirhams le kilo vif.

Agriculture

En France, un agriculteur marocain donne une deuxième vie aux fraises

Dans le Tarn-et-Garonne, Slimane Baroudi, un agriculteur marocain et sa famille résidant à Fauguerolles, donnent une deuxième vie aux fraises touchées par le gel au point de faire de la fraise un aliment très...

Maroc/Relance économique : le gouvernement accompagne l’agroalimentaire

Les opérateurs de la filière de transformation des fruits et légumes vont bénéficier de la nouvelle stratégie de substitution aux importations du ministère de l’Industrie. Le gouvernement marocain vient d’adopter un projet de décret à cet...

Le Maroc a produit 7 millions de tonnes de fruits de base

Le Maroc est classé au 28ᵉ mondial au titre des principaux pays producteurs des fruits de base. Cette statistique provient des données de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Mais au-delà, le Royaume poursuit ses...

L’Espagne s’attaque à nouveau à la tomate marocaine

La Fédération espagnole des associations de producteurs exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX) a une fois de plus attaqué la tomate marocaine.

Maroc-Israël : bientôt la création d’un centre dédié à l’agriculture du désert

Israël prévoit de créer un centre dédié à l’agriculture du désert, avec la participation active du Maroc. L’ouvrage sera réalisé au Néguev, une région désertique du sud d’Israël.

Alimentation

Appels aux boycott des produits marocains en Espagne

Coexphal, l’association des producteurs de fruits et légumes d’Almeria est en guerre ouverte contre les produits agroalimentaires originaires du Maroc. Elle vient de lancer une campagne avec une lettre ouverte aux supermarchés espagnols, leur demandant...

Espagne : alerte sur la présence d’histamine dans des sardines marocaines

L’Agence espagnole de sécurité alimentaire et de nutrition (AESAN) a lancé une alerte concernant la présence d’histamine dans un lot de sardines fumées à l’huile de tournesol d’origine marocaine de la marque El...

Les supermarchés "U Express" se renforcent au Maroc

Après deux ans d’activité au Maroc, le géant français de la distribution alimentaire, U Express, se prépare au lancement très prochainement de quatre nouveaux points de vente.

Maroc : retour de la « taxe soda »

Les commissions des finances des deux Chambres du parlement devront débattre de l’application de la taxation des produits de consommation contenant du sucre. Une réunion est prévue le 2 mars prochain.

De plus en plus de Marocains souffrent d’obésité

L’obésité est un problème de santé pour bon nombre de Marocains. Selon les statistiques, 25 % des personnes âgées de 45 à 59 ans souffrent d’obésité et 14 % des enfants sont en surpoids.