Abdelilah Benkirane s’en prend aux homosexuels

7 décembre 2021 - 20h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Lors de la première réunion du comité national du Parti justice et développement (PJD), son secrétaire général, Abdelilah Benkirane a dit tout le mal qu’il pense des homosexuels.

« Les homosexuels ont toujours existé dans le monde, dans le monde islamique et au Maroc, mais ils étaient cachés, et s’ils se déclarent publiquement, ils en seront responsables devant la loi », a déclaré Abdelilah Benkirane. S’il n’écarte pas la possibilité de renouveler certaines convictions du PJD, il dit ne pas tolérer que les homosexuels se manifestent publiquement « la désobéissance à Dieu », rapporte Hespress. Toutefois, il assure que personne ne cherche à attenter à qui que ce soit […] et que les cas particuliers ne peuvent pas servir à élaborer une loi générale. La question qui lui taraude les esprits est la suivante : « allons-nous traiter les homosexuels comme l’Europe ? »

À lire : Malaga : des homosexuels marocains agressés parce qu’ils faisaient « honte »

En d’autres termes, le PJD « ne changera pas ses convictions stratégiques », dont l’attachement à son « référentiel islamique » tout en faisant l’effort pour « un renouveau », a affirmé Abdelilah Benkirane. Il prévient que le changement des convictions se fera sans lui. « Si vous voulez les changer les convictions, cherchez quelqu’un d’autre » pour diriger le PJD, a-t-il insisté.

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Homosexualité Maroc - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

Maroc : les homosexuels ont le plus souffert durant l’état d’urgence sanitaire

Les homosexuels et les migrants en situation irrégulière figurent parmi les personnes qui ont le plus souffert durant l’état d’urgence sanitaire. C’est ce que révèle un rapport...

Gabriel Attal homosexuel : Abdelilah Benkirane dérape

Si les associations LGBT voient dans la promotion de Gabriel Attal « un progrès », n’est pas le cas d’Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du...

Maroc : suicide homosexuel après la publication de ses photos

La communauté LGBT marocaine se dit victime d’un lynchage sur les réseaux sociaux en cette période de confinement et organise une contre-attaque. Elle s’apprête à lancer une...

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Pourquoi le PJD s’oppose-t-il à l’encradrement des dons ?

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’adhère pas au projet de loi relatif aux appels à la générosité publique et a choisi de s’abstenir lors de son adoption en commission à la première Chambre.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...