Gabriel Attal homosexuel : Abdelilah Benkirane dérape

26 février 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Si les associations LGBT voient dans la promotion de Gabriel Attal « un progrès », n’est pas le cas d’Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD).

En marge de la session ordinaire du conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Abdelilah Benkirane a vivement critiqué la promotion de Gabriel Attal. « Je n’ai jamais imaginé que les choses en France allaient partir aussi rapidement, à tel point qu’ils ont aujourd’hui un Premier ministre qui se dit fier d’être homosexuel et marié avec le ministre des Affaires étrangères (Stéphane Séjourné, ndlr). Je me suis dit c’est quoi cette mésaventure ? », interroge-t-il.

À lire :Réforme du Code de la famille : Abdelilah Benkirane attaque Abdellatif Ouahbi

L’ancien chef de gouvernement n’en revient pas qu’un homosexuel soit promu en France. « La France, pays de De Gaulle, Mitterrand et Jacques Chirac. C’est quoi ça ? Que s’est-il passé dans le monde ? Et il s’enorgueillit (Attal, ndlr) devant le Parlement », ajoute-t-il, enchaînant les questions. « Comment se sentirait chaque Français chaque fois que son chef du gouvernement parte dans un autre pays ? Il se demanderait que va-t-il faire là-bas ou que vont-ils lui faire ou je ne sais quoi. […] Quand vous voyez aujourd’hui cela en France, n’avez-vous pas peur pour votre pays ? ». Des propos qui ont provoqué des rires dans l’assistance.

À lire :Abdelilah Benkirane s’en prend aux homosexuels

Stéphane Séjourné demeure-t-il le compagnon du Premier ministre ? En janvier, le journaliste français du Figaro Louis Hausalter révélait qu’ils ont rompu leurs pacs. « Alors que Stéphane Séjourné va être nommé au Quai d’Orsay tout en conservant la direction du parti Renaissance, son entourage tient à préciser que : ‘M. Séjourné et M. Attal ne sont plus ensemble depuis deux ans. Leur PACS a été rompu à ce moment-là’ », avait-il fait savoir le 11 janvier 2024 sur X (anciennement Twitter). À ce jour, les deux responsables ne sont pas prononcés sur leur rupture.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Homosexualité Maroc - Abdelilah Benkirane

Aller plus loin

Abdelilah Benkirane charge la France après la résolution du Parlement européen

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) est mécontent de la France qu’il accuse d’être à l’origine de l’adoption par le...

Abdelilah Benkirane s’en prend aux homosexuels

Lors de la première réunion du comité national du Parti justice et développement (PJD), son secrétaire général, Abdelilah Benkirane a dit tout le mal qu’il pense des homosexuels.

Réforme du Code de la famille : Abdelilah Benkirane attaque Abdellatif Ouahbi

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, s’en est pris publiquement au ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, au sujet du débat en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.