Malaga : des homosexuels marocains agressés parce qu’ils faisaient « honte »

26 octobre 2021 - 18h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Trois jeunes d’origine marocaine (deux de 19 ans et un de 20 ans), ont violemment agressé en août et en septembre derniers à Malaga, deux couples d’homosexuels marocains. Ils ont été placés en détention en tant qu’auteurs présumés de crimes haineux.

Les mis en cause ont agressé leurs victimes les 31 août et 2 septembre au centre de Malaga. Deux hommes ont d’abord subi des agressions verbales de la part d’un groupe de jeunes marocains en raison de leur orientation sexuelle, avant d’être pris à partie par ces derniers. Au cours de l’agression, l’un d’eux a reçu un coup sur la tête, indiquent des sources proches du dossier à El Confidencial. Les victimes, également d’origine marocaine, ont porté plainte à la police à qui ils ont fourni des informations permettant d’identifier certains des agresseurs présumés. Les agents ont réussi à les arrêter et à les placer en détention.

À lire : Un Marocain victime d’une agression homophobe à Madrid

Deux jours plus tard, d’autres jeunes du même groupe ont été arrêtés pour leur participation présumée à une autre attaque homophobe. Les victimes, deux jeunes filles d’origine marocaine cette fois-ci, ont indiqué à la police avoir été agressées par une vingtaine de jeunes marocains dans le même quartier de la ville. L’une d’entre elles, blessée à la tête, a dû subir des soins dans un centre de santé, ce qui a nécessité trois points de suture. Grâce aux informations fournies par les deux femmes, et après avoir mené des enquêtes, les agents ont procédé à l’arrestation de trois jeunes, présumés auteurs de ces actes.

À lire : Un MRE d’Espagne victime d’une agression homophobe à Kénitra

Les détenus ont reconnu avoir agressé leurs compatriotes parce qu’ils leur « faisaient honte » en raison de leur orientation sexuelle. Selon les données du ministère espagnol de l’Intérieur, 610 plaintes pour crimes haineux ont été enregistrées dans le pays à fin juin 2021, soit une augmentation de 9,3 % par rapport à la même période de l’année dernière. La plupart de ces crimes sont fondés sur le racisme, la xénophobie et l’orientation sexuelle.

Sujets associés : Malaga - Homosexualité Maroc - Violences et agressions - Arrestation

Aller plus loin

Le journaliste Riadh Bahri victime d’une agression homophobe

Riadh Bahri, journaliste belge, a été victime d’une agression homophobe début septembre à Bruxelles.

La transgenre lynchée à Tanger raconte son calvaire

La femme transgenre violemment agressée par un groupe de jeunes dans une rue de Tanger dans la nuit de 11 au 12 novembre raconte son agression.

L’émouvant témoignage d’un Marocain homosexuel qui a vécu « l’enfer » depuis l’âge de 10 ans

Nabil (nom d’emprunt) est un Marocain de 42 ans qui dit avoir été violé par un oncle à l’âge de 10 ans, renié par sa famille, persécuté et emprisonné plus tard au Maroc pour son...

Belgique : la Fondation Ihsane Jarfi s’installe à Seraing

La Fondation Ihsane Jarfi qui lutte contre les discriminations et l’homophobie s’installera dans des locaux de l’espace d’accueil et de soutien aux personnes de la communauté...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».