L’émouvant témoignage d’un Marocain homosexuel qui a vécu « l’enfer » depuis l’âge de 10 ans

26 juin 2022 - 21h40 - Ecrit par : A.P

Nabil (nom d’emprunt) est un Marocain de 42 ans qui dit avoir été violé par un oncle à l’âge de 10 ans, renié par sa famille, persécuté et emprisonné plus tard au Maroc pour son homosexualité. Il raconte « l’enfer » qu’il a vécu avant de rejoindre l’Espagne.

Nabil a été victime d’abus sexuels de la part de son oncle alors qu’il n’avait que 10 ans. « Il m’a violé et quand ma famille l’a appris, elle s’est retournée contre moi. J’ai été maltraité et chassé de la maison », confie-t-il à Diario de León. Le Marocain s’est retrouvé à la rue à 12 ans et a commencé à fréquenter des homosexuels et finalement, s’est livré à la prostitution pour survivre. Au Maroc, l’homosexualité n’est pas acceptée par la société et est punie par la loi. « Nous sommes constamment battus, humiliés, maltraités… Et quand la police vous prend, c’est pareil. On nous traite de pécheurs », déplore Nabil.

À lire : Le Maroc, pays à éviter pour les homosexuels

Arrêté par la police dans la rue à l’âge de 18 ans, il a été jeté en prison parce que dans leur rapport, les agents ont précisé qu’il a été arrêté dans une maison en flagrant délit de prostitution. Un mois plus tard, il est sorti de prison et est retourné dans sa famille qui l’a rejeté. « Ils m’ont insulté et m’ont dit des paroles blessantes comme : Va-t’en, put* de p* ! Tu as terni l’image de la famille devant les voisins… Tu es un misérable p* », se souvient-il. Il a continué à subir des humiliations et autres traitements dégradants de la part des voisins. N’en pouvant plus, il a décidé de quitter Marrakech et de se rendre à Agadir.

À lire : Une relation homosexuelle derrière un meurtre à Marrakech

Dans cette ville, il a continué à fréquenter les milieux homosexuels et à pratiquer la prostitution. Il y a même été condamné à six mois de prison pour homosexualité. Libéré, il retourne à la rue. Là, il rencontre celui qui devient son partenaire et ils ont vécu une vie paisible pendant deux ans. Jusqu’au jour où ils découvrent qu’ils sont tous deux positifs au VIH. « Je ne sais pas qui a infecté qui. On avait des relations sans protection », affirme Nabil. Mais son partenaire a commencé à l’accuser, lui reprochant d’avoir « gâché sa vie », et à l’agresser avec des armes blanches. « J’ai commencé à vivre l’enfer. Je me suis enfui et je suis retourné à Marrakech où je n’étais pas le bienvenu », poursuit-il. Rejeté par tous et désespéré, il a tenté de se suicider, mais a été sauvé par un ami qui l’a conduit rapidement à l’hôpital. Une fois rétabli, il est retourné dans la rue.

À lire : Achim, homosexuel marocain, demande l’asile politique aux Îles Canaries

Avec les 4 000 euros reçus après le partage de l’héritage par sa famille, il a décidé d’immigrer clandestinement en Espagne. Après six jours de trajet en mer, il est arrivé à Las Palmas dans un état critique, car il ne prenait pas ses antirétroviraux. Il a été admis à l’hôpital où il est resté pendant 20 jours au cours desquels il a fait une demande de protection internationale. Ce qui l’a conduit à Valence où il a passé deux mois et finalement au centre Saint Jean de Dieu à León. « Je suis très heureux en Espagne, même si parfois, je me sens pointé du doigt », assure Nabil qui suit des cours de langue et des formations pour s’insérer dans la vie active.

Tags : Homosexualité Maroc - Espagne

Aller plus loin

Des conseils pour les LGBT désireux de se rendre au Maroc

Habituée des voyages, une lesbienne prodigue des conseils sécurité aux membres de la communauté LGBT désireux de voyager au Maroc et dans d’autres pays comme la...

Achim, homosexuel marocain, demande l’asile politique aux Îles Canaries

Achim, un migrant marocain arrivé aux Îles Canaries en décembre en provenance de Dakhla, est un homosexuel qui demande l’asile politique en raison de son orientation...

Le Maroc, pays à éviter pour les homosexuels

Le magazine Forbes a indiqué, dans un rapport mis en ligne le mardi 23 mars, que le Maroc n’est pas une destination sûre pour les membres de la communauté...

Malaga : des homosexuels marocains agressés parce qu’ils faisaient « honte »

Trois jeunes d’origine marocaine (deux de 19 ans et un de 20 ans), ont violemment agressé en août et en septembre derniers à Malaga, deux couples d’homosexuels marocains. Ils ont...

Nous vous recommandons

Salah Abdeslam lâché par l’un de ses avocats

À quelques jours de l’ouverture du procès français sur l’attentat du 13 novembre à Paris, l’avocat belge Sven Mary “abandonne” son client Salah Abdeslam, 31 ans. La défense du Franco-marocain sera toutefois assurée par les avocats français Olivia Ronen et...

Malgré leur naissance en Espagne, les enfants de Zouhira ont du mal à obtenir leur nationalité

Une Marocaine résidant à Malaga depuis 17 ans, et victime de violences de la part de son ex-mari marocain pendant plusieurs années, cherche depuis deux ans à obtenir la nationalité espagnole à ses trois enfants âgés de 17, 13 et 10 ans, tous nés en...

MRE : puis-je introduire un bateau de plaisance au Maroc ?

Dans son Guide dédié aux Marocains résidant à l’Étranger (MRE), l’Administration des Douanes et des impôts indirects (ADII) évoque l’introduction des bateaux de plaisance. Voyons en détail les différentes questions qui peuvent être...

Un premier jour de ramadan meurtrier au Maroc

Comme les mois de ramadan précédents, le phénomène “Tramdena” ou “mramden” a marqué le premier jour de jeûne. En tout, 5 personnes ont été tuées dimanche 3 avril dernier à Casablanca, Safi, Marrakech et Sidi...

Jamel Debbouze va adapter au cinéma l’histoire vraie d’Ahmed Boughéra El Ouafi

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze vient d’acquérir les droits d’adaptation au cinéma de la BD « L’Or d’El ouafi ». Celui-ci raconte l’incroyable histoire d’Ahmed Boughéra El Ouafi (1898-1959), coureur de marathon exceptionnel qui a marqué l’histoire...

Un militaire algérien tué par une bombe près de la frontière marocaine

Un attentat à la bombe est survenu mercredi près de la frontière algéro-marocaine, plus précisément dans la commune de At-Boussaïd à l’Ouest de la wilaya de Tlemcen. Le bilan fait état d’un mort (un garde-frontière algérien) et de deux...

Condamné pour avoir émigré au Maroc en abandonnant sa famille à Monaco

Ruiné par la crise sanitaire liée au Covid-19, un chef d’entreprise a émigré au Maroc sans verser de pension alimentaire à sa petite famille à Monaco. La justice monégasque l’a condamné pour abandon de...

L’Espagne déçue par l’Opération Marhaba

Annoncée comme « historique » en raison du flux massif de MRE attendu, l’Opération Marhaba 2022, la première organisée après la crise sanitaire et diplomatique entre le Maroc et l’Espagne, n’a pas comblé les...

Polémique après l’annonce de la démolition de l’Hôtel Miramar et du casino de Mohammedia

L’association Casamémoire a exprimé sa profonde déception face au nouvel épisode de destruction de l’Hôtel Miramar et du casino considérés comme joyaux du patrimoine urbain de la ville de Mohammedia et du grand...

Des chercheurs espagnols découvrent des restes d’une espèce disparue de carnivores au Maroc

Des chercheurs espagnols ont découvert des restes d’une espèce rare et disparue de carnivores, semblables aux lions, après avoir réalisé une fouille sur le site de Guefaït-4, dans le nord-est du Maroc.