Abdelmadjid Tebboune réagit sur la médiation entre l’Algérie et le Maroc

23 décembre 2022 - 11h30 - Monde - Ecrit par : S.A

Depuis plusieurs mois, la presse évoque l’existence d’une médiation saoudienne, koweïtienne ou turque entre l’Algérie et le Maroc. Abdelmadjid Tebboune, président algérien, s’est prononcé sur le sujet.

Depuis la rupture « unilatérale » de ses relations diplomatiques avec le Maroc, l’Algérie persiste à dire qu’elle ne veut aucun « médiateur ». Dans une déclaration rapportée par l’APS, en mai, le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra assurait qu’il « ne tolère aucune médiation » dans la rupture des relations avec Alger et que la position du pays « est sans équivoque ». Sauf que les médias étrangers ne cessent d’évoquer une éventuelle médiation saoudienne, koweïtienne ou turque entre l’Algérie et le Maroc.

À lire : Alger ne donne aucun signe d’ouverture envers Rabat

D’après le journal espagnol La Vanguardia, le roi de Jordanie Abdallah II mène une médiation entre l’Algérie et le Maroc et que cela était l’un des sujets abordés lors de sa visite début décembre à Alger. De son côté, le magazine Jeune Afrique parle de l’existence d’une médiation du président turc Recepp Tayip Erdogan, pour apaiser les tensions entre l’Algérie et le Maroc. Maghreb Intelligence, pour sa part, avait rapporté que l’Arabie saoudite offrait sa médiation dans la crise maroco-algérienne. Une information rapidement démentie par une source diplomatique auprès de TSA.

À lire : La Jordanie offre sa médiation dans la crise maroco-algérienne

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook de la présidence de la République, Abdelmadjid Tebboune a réagi notamment à l’existence d’une médiation entre l’Algérie et le Maroc. « Il faut savoir une chose, qu’en Algérie, la primauté de l’information va au peuple algérien. S’il y avait une médiation, je l’aurais dit au peuple algérien. Je ne vais pas le cacher », a-t-il déclaré.

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Arabie saoudite - Koweït - Jordanie - Abdelmadjid Tebboune

Aller plus loin

Crise Algérie-Maroc : Abdelmadjid Tebboune refuse toute médiation

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, refuse toute médiation pour régler la crise diplomatique entre son pays et le Maroc.

Alger ne donne aucun signe d’ouverture envers Rabat

Alors que la presse évoque une médiation jordanienne pour le règlement de la crise maroco-algérienne qui perdure au grand dam du monde arabo-musulman, Alger ne donne aucun signe...

La Mauritanie offre sa médiation dans la crise maroco-algérienne

La Mauritanie se dit prête à jouer le rôle de médiateur entre le Maroc et l’Algérie, si les deux parties le veulent bien.

Maroc-Algérie : où en est la médiation saoudienne ?

L’Arabie saoudite est plus que jamais déterminée à résoudre la crise entre le Maroc et l’Algérie. La question était au menu de récentes discussions entre le ministre saoudien...

Ces articles devraient vous intéresser :

Président algérien : Faudel répond à la polémique

Faudel, chanteur de raï franco-algérien naturalisé marocain en 2011, répond aux internautes algériens qui l’ont critiqué après qu’il s’est moqué du président algérien Abdelmadjid Tebboune.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Abdelmadjid Tebboune salue l’exploit de l’équipe du Maroc à la Coupe du monde

Malgré la crise avec le Maroc, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a salué les exploits historiques et exceptionnels des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022, qui « ont honoré le football arabe et surtout le football maghrébin ».

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.