Recherche

Aboubaker, 3 ans, veut qu’on lui rende son père

© Copyright : DR

17 février 2021 - 16h00 - Société - Par: Bladi.net

Aboubaker, 3 ans, est le benjamin d’une fratrie de trois enfants. Il vit à Fnideq avec sa mère et ses deux frères, loin de leur père bloqué à Ceuta du fait de la fermeture des frontières. Toute la famille souffre de cette séparation interminable.

Aboubaker n’a plus vu son père, Abdelilah, bloqué à Ceuta à cause de la fermeture des frontières. Lors de la manifestation de vendredi dernier à Fnideq, il a été pris en photo avec en mains une affiche sur laquelle il a écrit combien son père lui manquait. Cette image, qui montre la souffrance des familles séparées du fait de la crise sanitaire ayant conduit à la fermeture des frontières, est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Pendant quatre mois, Abdelilah est resté sans travail, sans argent et sans vivres. Il vivait chez des amis pendant le confinement. Sa femme, Hanane, qui a travaillé pendant 16 bonnes années comme femme de ménage à Ceuta, a pu rejoindre Fnideq avant la fermeture des frontières le 12 mars 2020, pour s’occuper de leurs enfants de 18, 8 et 3 ans. Depuis lors, ils ne se sont plus vus.

Abdelilah travaille actuellement dans un café à Ceuta pour subvenir aux besoins de sa famille. Comme lui, de nombreux Marocains envoient de l’argent à leurs proches pour les aider à faire face à cette crise sanitaire, l’une des pires crises jamais connues à ce jour.

Mots clés: Fnideq , Ceuta (Sebta) , Enfant , Famille

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact