Aboubaker, 3 ans, veut qu’on lui rende son père

17 février 2021 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Aboubaker, 3 ans, est le benjamin d’une fratrie de trois enfants. Il vit à Fnideq avec sa mère et ses deux frères, loin de leur père bloqué à Ceuta du fait de la fermeture des frontières. Toute la famille souffre de cette séparation interminable.

Aboubaker n’a plus vu son père, Abdelilah, bloqué à Ceuta à cause de la fermeture des frontières. Lors de la manifestation de vendredi dernier à Fnideq, il a été pris en photo avec en mains une affiche sur laquelle il a écrit combien son père lui manquait. Cette image, qui montre la souffrance des familles séparées du fait de la crise sanitaire ayant conduit à la fermeture des frontières, est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Pendant quatre mois, Abdelilah est resté sans travail, sans argent et sans vivres. Il vivait chez des amis pendant le confinement. Sa femme, Hanane, qui a travaillé pendant 16 bonnes années comme femme de ménage à Ceuta, a pu rejoindre Fnideq avant la fermeture des frontières le 12 mars 2020, pour s’occuper de leurs enfants de 18, 8 et 3 ans. Depuis lors, ils ne se sont plus vus.

Abdelilah travaille actuellement dans un café à Ceuta pour subvenir aux besoins de sa famille. Comme lui, de nombreux Marocains envoient de l’argent à leurs proches pour les aider à faire face à cette crise sanitaire, l’une des pires crises jamais connues à ce jour.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Famille - Ceuta (Sebta) - Fnideq - Enfant

Aller plus loin

Un sit-in dispersé à Fnideq

Les forces de l’ordre ont dispersé vendredi un sit-in non autorisé à Fnideq. Cette manifestation se tenait, selon les autorités locales, en violation des dispositions de l’état...

Fnideq : la société civile demande un plan de relance économique

La société civile de Fnideq appelle à la mise en place d’un « plan de relance économique urgent pour sauver la ville ». Ce plan doit prendre en compte la réouverture des...

Fnideq : manifestation contre la fermeture des frontières (vidéo)

Après onze mois de fermeture des frontières marocaines avec l’Espagne, les habitants de Fnideq ne tiennent plus. Dans la nuit de vendredi à samedi, ils ont exprimé leur...

Les habitants de Fnideq redescendent dans la rue

Après les manifestations du vendredi 5 février, les habitants de Fnideq ont à nouveau manifesté vendredi 12 février, pour protester contre la fermeture des frontières avec Ceuta...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.