Affaire Amine Chariz : les présumés meurtriers en prison

12 février 2022 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après leur placement en garde à vue, les cinq mis en cause dans l’affaire d’Amine Chariz, jeune homme de 22 ans, décédé, le 8 février, dans des circonstances mystérieuses à Agadir, ont été transférés à la prison locale d’Ait Melloul.

Vendredi, les éléments de la police judiciaire d’Agadir ont présenté les suspects devant le procureur général de la Cour d’appel d’Agadir, au terme de la période de garde à vue et sa période de prolongation à laquelle ils étaient soumis dans le cadre des recherches et enquêtes ouvertes, afin d’élucider cette affaire. D’ores et déjà, les autorités judiciaires compétentes ont obtenu le rapport d’autopsie médicale et les résultats des enquêtes préliminaires lancées par les services de la police judiciaire, y compris l’écoute des déclarations des témoins. Le juge d’instruction du même tribunal devra donc poursuivre l’enquête détaillée avec les mis en cause.

Selon des sources, « deux des prévenus sont poursuivis pour meurtre avec préméditation, tandis que les trois autres sont poursuivis pour participation », rapporte Hespress. Trois autres individus ont été, eux aussi, présentés devant le procureur général du roi en état de liberté sans être soumis aux mesures de garde à vue, ajoutent les mêmes sources.

À lire : Amine Chariz : accident ou homicide ? (vidéo)

C’est sur les réseaux sociaux qu’il a été rapporté qu’une bagarre avait éclaté entre des jeunes dans la soirée du samedi 5 février, dans un restaurant au quartier Sonaba à Agadir. Amine Chariz, un jeune de 22 ans, a été admis aux services d’urgences de l’hôpital Hassan II. Mardi, sa mort a été annoncée sur Instagram par les internautes, mais aussi par sa famille. Selon les proches et amis du défunt, le procureur du roi près le tribunal de première instance d’Agadir a ordonné l’ouverture d’une enquête pour élucider la mort du jeune homme. Certains internautes évoquent une mort par accident de voiture (ils disent que Amine a sauté lui-même de la voiture), tandis que d’autres parlent d’un meurtre.

Sujets associés : Agadir - Homicide - Prison - Décès - Garde à vue - Affaire Amine Chariz

Aller plus loin

Amine Chariz : accident ou homicide ? (vidéo)

Un jeune homme de 22 ans est décédé, le 8 février, dans des circonstances mystérieuses à Agadir. Une enquête est en cours pour élucider cette affaire. La police tente de...

Décès d’un Marocain à Madrid : nouvelles révélations

Le corps sans vie de Guerrero Messousi, alias ’Pepe’, un mineur de 15 ans d’origine marocaine, a été retrouvé samedi à Atocha (Madrid), après un affrontement entre bandes de...

Affaire Amine Chariz : verdict rendu, colère de la famille de la victime

La Cour d’appel d’Agadir a condamné l’un des cinq mis en cause poursuivis en état d’arrestation dans l’affaire d’Amine Chariz, jeune homme de 22 ans, décédé, le 8 février...

Mort d’Amine Chariz : report de l’examen du dossier

La Cour d’appel de la ville d’Agadir a décidé de reporter l’examen du dossier des mis en cause dans l’affaire d’Amine Chariz, jeune homme de 22 ans, décédé le 8 février dernier...

Ces articles devraient vous intéresser :

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...