Affaire Mohamed Bendriss : cinq policiers en garde à vue à Marseille

9 août 2023 - 08h00 - France - Ecrit par : P. A

Quatre policiers du Raid viennent d’être placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la mort de Mohamed Bendriss, un jeune homme de 27 ans tué à Marseille dans la nuit du 1ᵉʳ au 2 juillet, en marge de la vague de violences qui a suivi la mort de Nahel, 17 ans, tué fin juin par un policier lors d’un contrôle routier à Nanterre.

Le juge d’instruction a ordonné mardi le placement en détention des policiers concernés, a indiqué le parquet de Marseille dans un communiqué relayé par L’Express, précisant que d’autres policiers seront également entendus en qualité de témoin dans le cadre de cette affaire. Le parquet avait évoqué fin juillet l’hypothèse selon laquelle Mohamed Bendriss aurait été tué d’un tir de Flash-Ball au niveau du thorax. Le jeune homme de 27 ans, qui circulait à scooter lors des émeutes à Marseille, aurait subitement eu un malaise auquel il a succombé.

À lire : Marseille : la mort troublante de Mohamed B.

L’autopsie de son corps a révélé l’impact d’un tir de Flash-Ball, ce qui a conduit à l’ouverture d’une information judiciaire pour coups mortels avec arme le 4 juillet. L’enquête, confiée à la police judiciaire et de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), a permis d’identifier et de poursuivre les policiers mis en cause.

À lire : Abdelkarim et Mohamed, victimes de violences policières à Marseille

Les quatre policiers en garde à vue, membres de la brigade anticriminalité, ont été mis en examen le 21 juillet pour violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à 8 jours. L’usage ou la menace d’une arme par ces policiers, dépositaires de l’autorité publique, dans l’exercice de leurs fonctions, est considéré comme une circonstance aggravante. Trois des mis en cause avaient été placés sous contrôle judiciaire et le quatrième, en détention provisoire. La cour d’appel d’Aix-en-Provence a rejeté début août sa demande de liberté. En tout, l’IGPN a ouvert 31 enquêtes lors des émeutes, ont indiqué des sources policières.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Marseille - Décès - Violences et agressions - Bavure policière

Aller plus loin

Allemagne : des policiers visés par une enquête après des tirs sur un MRE

En Allemagne, une enquête a été ouverte après que des policiers ont tiré sur un Allemand d’origine marocaine en possession d’une arme blanche, soupçonné d’avoir volé dans un...

Affaire Nahel : Amnesty International dénonce le racisme systémique en France

Faisant référence au meurtre de Nahel, tué par un policier à Nanterre (Hauts-de-Seine) le 27 juin, Amnesty International a demandé jeudi à la France de reconnaître « le racisme...

Balle perdue à Marseille : Un jeune de 16 ans accusé du meurtre de Socayna

Un jeune homme de 16 ans a été interpellé lundi avec trois autres personnes pour le meurtre de Socayna, l’étudiante de 24 ans tuée d’une balle perdue dans sa chambre à Marseille...

Abdelkarim et Mohamed, victimes de violences policières à Marseille

Blessé grièvement à l’œil lors des émeutes qui ont eu lieu à Marseille (Bouches-du-Rhône) à la suite de la mort de Nahel, adolescent de 17 ans, tué par la police fin juin,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.

Maroc : des repas funéraires ... interdits

Les habitants de deux villages marocains n’auront plus à organiser des repas funéraires. Une décision a été prise dans ce sens lors d’une assemblée publique.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.