France : la justice ordonne un complément d’informations dans l’affaire Omar Raddad

20 mai 2022 - 11h40 - France - Ecrit par : A.T

L’ancien jardinier marocain Omar Raddad, condamné pour le meurtre de Ghislaine Marchal, pourrait bientôt bénéficier d’une révision de son procès. La justice française a ordonné jeudi un supplément d’informations après les nouveaux éléments portés à sa connaissance par la défense.

« Un supplément d’informations a été ordonné sur tous les éléments apportés par mes soins », a écrit sur Twitter Me Sylvie Noachovitch, avocate d’Omar Raddad, remerciant au passage ses « soutiens » et ceux qui lui ont « donné la force » de mener ce combat aux côtés de l’ancien jardinier marocain.

Lors de l’audience tenue à la commission d’instruction de la Cour de révision, l’avocate a estimé « apporter des éléments nouveaux indiscutables qui méritent qu’une instruction soit ordonnée pour que la vérité jaillisse  ». L’affaire est désormais renvoyée au 15 septembre prochain, a-t-elle annoncé.

A lire : Ce témoignage qui aurait pu innocenter Omar Raddad

Reconnu coupable en février 1994 du meurtre de sa patronne, Ghislaine Marchal, le Marocain avait été condamné à une peine de 18 ans de prison. Il avait été désigné coupable à cause de l’inscription « Omar m’a tuer », tracée avec le sang de la victime sur la scène de crime.

Gracié en 1998, Omar Raddad dénonce depuis toujours une erreur judiciaire et espère ainsi être définitivement blanchi aux yeux de la justice française, qui l’a condamné en dépit des nombreuses incohérences contenues dans le dossier.

Sujets associés : France - Droits et Justice - Omar Raddad

Aller plus loin

France 2 s’intéresse à l’affaire Omar Raddad

La nouvelle série "Omar Raddad, le dernier combat » du nom de l’ex-jardinier marocain condamné puis gracié en 1996, sans être innocenté pour la mort de son employeuse Ghislaine...

France : la justice va rouvrir le dossier Omar Raddad

La justice française a décidé de rouvrir, 27 ans après, le dossier du Marocain Omar Raddad , condamné pour le meurtre de Ghislaine Marchal.

Omar Raddad : la justice française dit non

L’ex-jardinier marocain Omar Raddad n’aura pas un nouveau procès. La justice a rejeté jeudi la deuxième requête en révision déposée par son avocate Me Sylvie Noachovitch, sur la...

Affaire Omar Raddad : vers une révision du procès ?

Le sort de l’ancien jardinier Omar Raddad, qui a demandé un nouveau procès dans l’affaire du meurtre de Ghislaine Marchal, sera examiné ce jeudi par la justice. Condamné à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.