Recherche

Affaire « Ouassim et Sabrina » : les familles des victimes devront encore patienter

© Copyright : DR

2 août 2021 - 20h20 - Monde - Par: S.A

La chambre du conseil de Bruxelles n’a pas rendu, ce lundi 2 août, une décision concernant l’affaire « Ouassim et Sabrina », deux jeunes décédés en mai 2017 dans une course-poursuite avec la police. Les familles des victimes devront patienter jusqu’au 13 août prochain.

Les faits s’étaient déroulés le 9 mai 2017 vers 21h30. Une patrouille de police avait pris en chasse au niveau de la place Poelaert, à Bruxelles, Ouassim Toumi, 24 ans et Sabrina El Bakkali, 20 ans, qui étaient à bord d’une moto. Elle avait remarqué que le motocycliste conduisait imprudemment. Deux autres patrouilles s’étaient aussi lancées à la poursuite du motocycliste. La moto a percuté par l’arrière gauche le véhicule d’une patrouille de la brigade canine de la police locale de Bruxelles-Capitale-Ixelles. Ouassim Toumi est décédé sur le coup. Sa passagère, Sabrina est décédée à l’hôpital plus tard dans la nuit.

À lire : Du nouveau dans l’affaire « Ouassim et Sabrina » (vidéo)

Les familles des victimes ont fustigé cette course-poursuite engagée pour deux présumées infractions au Code de la route. Selon elles, elle était illégale, non nécessaire et disproportionnée. Leur avocate avait demandé que les policiers soient renvoyés en correctionnelle. Le parquet de Bruxelles a requis le non-lieu pour les policiers accusés d’avoir tué les deux jeunes arguant que le seul responsable de la mort de Sabrina et Ouassim est le conducteur du scooter. La chambre du conseil de Bruxelles devait rendre une décision ce lundi, mais elle l’a décidé de la reporter au 13 août, rapporte BX1.

Mots clés: Belgique , Décès , Famille , Bruxelles

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact