Affaire Pegasus : Chakib Benmoussa dénonce une campagne de déstabilisation du Maroc

1er août 2021 - 09h00 - Ecrit par : A.T

L’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, a pris la défense du royaume, pointé du doigt comme l’instigateur d’une surveillance généralisée de ses adversaires et partenaires. Le diplomate nie en bloc et dénonce une campagne de déstabilisation.

Loin d’être l’instigateur dans l’affaire d’espionnage avec le logiciel « Pegasus », le Maroc serait en réalité « la victime » de l’affaire, à en croire Chakib Benmoussa dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Le Point, ajoutant qu’il est temps de rechercher celui qui est derrière ce logiciel.

« Le Maroc a rejeté de manière catégorique et ferme les allégations, fausses et dénuées de tout fondement, et qui ne sont étayées par aucune preuve. Il s’agit d’une campagne massive, dont le timing et l’ampleur ne peuvent qu’interpeller. Il faut s’interroger sur son origine, et les motivations de certains milieux qui cherchent à s’attaquer au Maroc », a-t-il indiqué.

La stratégie de l’ambassadeur face à cette accusation est celle de la négation. Dans le JDD, Chakib Benmoussa affirme que « le Maroc n’a pas espionné le président Emmanuel Macron », il nie même l’acquisition de ce logiciel par le royaume.

D’ailleurs, « le Maroc est en capacité aujourd’hui d’avoir un projet collectif ambitieux et réaliste pour les 15 prochaines années, dont l’objectif fondamental est le bien-être et l’autonomie des Marocains. La pandémie a mis en évidence certains défis en relation avec la dépendance de l’extérieur dans des domaines stratégiques, le rôle de l’État et des territoires dans la protection des citoyens ou la place du numérique pour améliorer certains services ou renforcer l’inclusion sociale » relève le diplomate qui s’est longuement attardé sur le nouveau virage marocain qui aurait dérangé certaines forces régionales.

A lire : Affaire Pegasus : quid des relations entre la France et le Maroc ?

« Le nouveau modèle de développement a identifié cinq paris qui pourraient constituer un levier d’approfondissement des liens de partenariat et de codéveloppement avec l’Afrique à l’échelle bilatérale, régionale et continentale : le numérique ; l’enseignement supérieur et la recherche ; l’énergie compétitive bas carbone ; le Pôle financier régional de référence et le Made in Maroc » a-t-il mentionné.

Tags : France - Chakib Benmoussa - Enquête - Espionnage - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Pegasus : le Maroc sollicite un spécialiste reconnu de l’analyse numérique

Accusé d’espionner des personnalités étrangères, le Maroc multiplie les actions pour démonter ces accusations qualifiées de « complot contre la stabilité du royaume ». Après les...

Pegasus : un ancien diplomate français, conseiller de NSO émet des doutes sur le Maroc

Gérard Araud, retraité, ancien ambassadeur de France à Washington, par ailleurs ancien conseiller extérieur de la société israélienne NSO, le fabricant de Pegasus, a émis des doutes...

Pegasus : vers une brouille diplomatique Maroc-France ?

Le Maroc est accusé d’avoir ciblé les numéros de journalistes, de militants et de personnalités françaises, notamment le président Emmanuel Macron à l’aide du logiciel israélien...

Pegasus : le Maroc attaque en justice Le Monde, Radio France, Mediapart

Offensive judiciaire du Maroc suite aux accusations portées à son encontre pour espionnage via le logiciel Pegasus. Les autorités marocaines ont porté plainte en France contre les...

Nous vous recommandons

Ryanair lance la ligne Charleroi-Tétouan (19,99 euros)

La low cost irlandaise Ryanair compte lancer onze nouvelles liaisons dont une vers le Maroc au départ de Charleroi à partir d’octobre 2021. Le lancement de ces lignes s’inscrit dans la reprise progressive du trafic...

L’allemand RWE va fournir du gaz au Maroc via l’Espagne

Le géant allemand de l’énergie RWE va desservir le Maroc en gaz via le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse dans le cadre du nouvel accord entre le Maroc et l’Espagne.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations au sein de l’institution, aussi bien au niveau régional que local. Elles concernent cette fois-ci les villes de Rabat, Salé, Meknès, Laâyoune...

Les MRE jouent une rôle crucial dans la réduction de la pauvreté au Maroc

Les Marocains du monde ont toujours gardé un lien fort avec leur pays d’origine. À travers les transferts, les investissements et les visites touristiques, en particulier ceux résidant en Europe, ils jouent un rôle crucial dans la réduction de la...

Comment expliquer la forte hausse des transferts des MRE ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions dont près d’un cinquième en Espagne, ont transféré beaucoup de fonds vers le Maroc pendant la crise sanitaire. À fin octobre, ces transferts ont atteint près de 8 milliards d’euros, soit 43,3 %...

Marouane Chamakh : « je veux coacher et entraîner »

Même s’il n’a pas connu une carrière professionnelle immense à la taille de son talent, Marouane Chamakh entend mettre son expérience au service des plus jeunes. L’ex-international marocain est revenu sur ce projet lors de son passage au centre...

Air France lancera des vols au départ de Paris-CDG vers le Maroc

La compagnie aérienne Air France prévoit de poursuivre ses vols vers le Maroc l’hiver prochain. Elle lancera six nouvelles liaisons pour la même saison au départ de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Pointe-à-Pitre...

Voici pourquoi le Maroc interdit l’exportation de l’huile argan

Le Maroc a décidé de limiter l’exportation de l’huile d’argan. Voici les explications du gouvernement.

Du nouveau sur l’assassinat des touristes scandinaves au Maroc

Une nouvelle audition a eu lieu devant la cour de cassation de Rabat dans le cadre de l’affaire de l’assassinat, en 2018, de deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil.

Badr Hari ne compte pas prendre sa retraite (vidéo)

Le champion marocain de kick-boxing Badr Hari n’envisage pas de ranger les gants. Il remonte sur le ring pour disputer un combat contre le Néerlandais Alistair Overeem.