Maroc : très cher mouton de l’Aïd

6 juillet 2021 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les Marocains doivent débourser deux fois plus qu’en 2020, pour acheter le mouton de l’Aïd Al-Adha. Dans les souks, vendeurs et acheteurs arrivent difficilement à s’entendre.

Sale temps pour les chefs de famille en pleine prospection sur le marché du mouton à l’approche de l’Aïd Al kébir. Les prix se sont envolés et ce n’est pas encore fini. Même dans les souks situés dans les régions connues pour la qualité de leur élevage, les prix sont au-dessus de la moyenne. À El Brouj et Guisser, près de Settat, des zones connues pour l’élevage de la race de moutons la plus prisée par les Marocains, les éleveurs et les intermédiaires s’y sont déjà installés, espérant faire de bonnes affaires, rapporte Assabah.

À lire : Aïd Al-Adha : grande mévente sur le marché du mouton

Les vendeurs assurent que cette année, les troupeaux mis en vente sont moins importants que ceux de l’année dernière. Et c’est ce qui expliquerait l’augmentation des prix. Ils arrivent difficilement à convaincre les acheteurs qui viennent de tout le pays, à la recherche du mouton de qualité et à bon prix. Jusque-là, 5,8 millions de bêtes ont été identifiées dans le cadre de l’opération lancée chaque année par les pouvoirs publics pour assurer une certaine traçabilité des animaux.

À lire : Maroc : campagne électorale sous le signe du ... mouton de l’Aïd al adha

La hausse des prix est également justifiée par la cherté du prix des aliments pour le bétail. Le Maroc a connu deux années de sécheresse , ce qui a provoqué la rareté de l’alimentation de qualité pour les troupeaux. Les Marocains espèrent voir la situation s’améliorer afin de leur permettre de sacrifier à cette tradition dans la possibilité de leurs moyens. Mais dans les souks, les vendeurs et éleveurs ne sont pas certains de voir la situation s’améliorer.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Consommation - Aïd al-Adha 2024

Aller plus loin

Aid al Adha : pourquoi le mouton est-il si cher au Maroc ?

À l’approche de l’Aïd El Adha, les prix du mouton ont connu une flambée comparativement à l’année dernière. Pourtant, l’offre dépasse de loin la demande.

Maroc : flambée du prix du mouton de l’Aïd, les intermédiaires pointés du doigt

À quelques jours de l’Aïd Al-Adha, les prix du mouton montent en flèche au Maroc. Les intermédiaires et autres chennaqas sont pointés du doigt.

Le Maroc menacé par la sécheresse

Les températures, anormalement élevées à travers tout le Maroc, et l’absence de précipitation présagent d’une autre saison sèche qui pourrait influer sur la production agricole,...

Aïd Al-Adha au Maroc : le gouvernement dément toute aide

Le gouvernement a-t-il réellement prévu accorder un soutien aux Marocains à l’occasion de l’Aïd Al-Adha ? Face aux informations relayées sur les réseaux sociaux, l’exécutif a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : clap de fin pour Jumia Food

Les Marocains ayant l’habitude de commander via Jumia Food devront dorénavant se diriger vers un concurrent. L’entreprise vient d’annoncer la fin de son service au Maroc.

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

La date de l’Aid al adha en France est connue

La date de la fête de l’Aïd al Adha en France est désormais connue. Elle vient d’être dévoilée par le Conseil Théologique Musulman de France (CTMF).

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Maroc : fin des frais « injustifiés » pour les factures en ligne

Le Conseil de la concurrence a lancé un avertissement : des frais de service ajoutés sur les paiements en ligne dans plusieurs secteurs économiques n’ont pas de justification. Ces coûts supplémentaires, selon le Conseil, freinent la digitalisation de...

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.