Aïd Al-Adha : les MRE font ils grimper le prix du mouton ?

8 juillet 2022 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, les Marocains se plaignent de la cherté du mouton et se demandent s’ils pourront honorer la tradition. L’arrivée massive des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour les vacances d’été expliquerait cette envolée des prix.

Qu’est ce qui pourrait justifier la hausse du prix du mouton à l’approche de l’Aïd Al-Adha ? Pour certains, la sécheresse et la guerre en Ukraine ont joué un rôle majeur dans cette situation, mais pour d’autres les raisons se trouvent ailleurs. Par le biais de l’opération Marhaba 2022, des milliers de MRE sont rentrés au Maroc voir leurs proches et profiteront pour passer l’Aïd Al-Adha en famille, ce qui aurait généré une forte demande pour la fête.

À lire :Aid al Adha : pourquoi le mouton est-il si cher au Maroc ?

La situation fait le bonheur des intermédiaires qui, selon Abderrahmane Mejdoubi, président de l’Association nationale ovine et caprine (ANOC), sont les premiers responsables de la hausse des prix du mouton. Dans une interview accordée à TelQuel, il affirme que la hausse des prix est plus forte dans les grandes villes, à cause des intermédiaires. « Les hausses ont pu aller jusqu’à 700 dirhams par tête. Mais cette hausse n’a pas eu lieu sur l’ensemble du territoire ».

À lire :Maroc : flambée du prix du mouton de l’Aïd, les intermédiaires pointés du doigt

Il explique que même si le prix des matières premières a doublé à cause de la guerre en Ukraine, l’État a pris des mesures pour maintenir une certaine stabilité au niveau des prix du mouton, il reste évident que l’arrivée des MRE est un facteur ayant motivé davantage la hausse des prix. « Je pense même que nous pouvons tabler sur 200 000 moutons supplémentaires cette année. La raison principale est l’arrivée des Marocains résidents à l’étranger (MRE) durant cette saison estivale », a-t-il fait valoir.

Sujets associés : Aïd al-Adha 2023 - Opération Marhaba 2023

Aller plus loin

Aid al Adha : pourquoi le mouton est-il si cher au Maroc ?

À l’approche de l’Aïd El Adha, les prix du mouton ont connu une flambée comparativement à l’année dernière. Pourtant, l’offre dépasse de loin la demande.

Maroc : flambée du prix du mouton de l’Aïd, les intermédiaires pointés du doigt

À quelques jours de l’Aïd Al-Adha, les prix du mouton montent en flèche au Maroc. Les intermédiaires et autres chennaqas sont pointés du doigt.

Maroc : très cher mouton de l’Aïd

Les Marocains doivent débourser deux fois plus qu’en 2020, pour acheter le mouton de l’Aïd Al-Adha. Dans les souks, vendeurs et acheteurs arrivent difficilement à s’entendre.

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête....

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al Adha au Maroc : les éleveurs redoutent les importations de moutons

À moins de deux mois de l’Aïd Al Adha, de grosses incertitudes subsistent quant à la disponibilité et au prix du mouton, bête la plus prisée par les Marocains pour cette fête. Cette année, le Maroc veut importer des moutons, une décision qui ne plaît...

Marhaba 2022 : attention aux pics de retour

L’opération Marhaba 2022 se poursuit « dans de bonnes conditions », d’après l’autorité portuaire de Tanger Med. Selon ses prévisions, la période de retour enregistrera son pic du 25 au 30 août.

Marhaba 2022 : des mesures pour garantir une bonne phase retour

Dans le cadre de la planification des retours des Marocains de l’étranger venus en vacances au Maroc, des dispositions ont été mises en place, afin de faire face à l’intensité du trafic.

Le nombre de MRE en hausse de 10% à Tanger Med

Le flux de MRE accueillis au port de Tanger Med, dans le cadre de l’opération Marhaba a augmenté cette année de 10 % par rapport à l’édition de 2019. Jusqu’au 1ᵉʳ août dernier, environ 530 436 passagers et 136 263 véhicules ont transité par ce port.

Aïd Al-Adha : les MRE font ils grimper le prix du mouton ?

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, les Marocains se plaignent de la cherté du mouton et se demandent s’ils pourront honorer la tradition. L’arrivée massive des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour les vacances d’été expliquerait...

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...

Les MRE doivent prendre les billets retour à l’avance

Tanger Med a informé les MRE que dans le cadre de la phase retour de l’opération Marhaba 2022, ils devront se munir, avant de se rendre au port, d’un billet de retour délivré par leur compagnie maritime, précisant une date et heure de voyage fermes.

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.