L’Algérie critique l’UA à cause de la diplomate marocaine, représentante permanente de l‘UMA

17 avril 2023 - 14h00 - Monde - Ecrit par : S.A

La nomination d’une diplomate marocaine au poste de représentante permanente de l’Union du Maghreb arabe (UMA) auprès de l’Union africaine (UA) et la réception par le président de la Commission de l’Union africaine, Mahamat Faki des lettres de créances de celle-ci ne sont pas du goût de l’Algérie.

Dans un communiqué relayé par APS, l’Algérie « exprime son profond étonnement face à la décision […] du président de la Commission de l’Union africaine, M. Mahamat Faki, de recevoir les soi-disant lettres de créances d’une diplomate marocaine se présentant faussement en qualité de Représentante permanente » de l’UMA auprès de l’UA. « Ce comportement irresponsable est d’autant plus inadmissible qu’il intervient après des démarches pressantes des autorités algériennes auprès de la Commission de l’Union africaine, afin de considérer sans objet cette prétendue nomination qui, conformément aux textes régissant le fonctionnement l’Union du Maghreb arabe, ne relève aucunement des prérogatives du Secrétaire général de l’UMA, dont l’ultime mandat a définitivement pris fin le 1ᵉʳ août 2022, sans possibilité de prorogation, mais qui par cette énième imposture sert l’agenda tracé par son pays de résidence », ajoute la même source.

À lire :Mohammed VI : "L’UMA est un impératif sécuritaire"

Assurant qu’elle « n’a jamais été consultée au sujet de cette nomination qui s’est faite en dehors des règles prévues par le Traité instituant l’UMA de février 1989 », l’Algérie dit non au qualificatif d’“intérimaire” utilisé par la Commission de l’UA […] pour traiter avec l’ancien secrétaire général de l’UMA. Elle soulignera que le Traité de février 1989 instituant l’UMA ne prévoit aucunement cette position. L’Algérie dit en outre attendre « de la Commission de l’UA qu’elle clarifie sa position définitive sur cette violation flagrante et inacceptable des règles protocolaires et juridiques, sans préjudice de mesures éventuelles en fonction de l’évolution de cette affaire. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Union du Maghreb Arabe (UMA) - Union Africaine (UA)

Aller plus loin

L’Algérie accuse à nouveau le Maroc

L’Algérie n’approuve pas la dynamique du Maroc qui tente de «  troquer l’édification de l’UMA contre l’abandon de son soutien en faveur de la décolonisation au Sahara occidental...

Nasser Bourita : soit « nous [l’Algérie et le Maroc] allons gagner ensemble soit nous perdrons ensemble »

Une nouvelle fois, le ministre des Affaires étrangères marocain Nasser Bourita, a pointé du doigt le rôle joué par l’Algérie dans le conflit au Sahara.

Les contradictions algériennes pointées du doigt par l’UMA

Le Secrétariat général de l’Union du Maghreb arabe (UMA) a vivement réagi aux attaques lancées par le ministère algérien des Affaires étrangères contre la nomination de la...

Mohammed VI : "L’UMA est un impératif sécuritaire"

L’édification de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ne peut se concrétiser que "si l’on dépasse l’état d’immobilisme qui hypothèque l’avenir des générations actuelles et futures", a...

Ces articles devraient vous intéresser :