Allal Al Qadous condamné pour diffamation envers le prince Moulay Rachid

11 juillet 2021 - 11h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

La justice marocaine a condamné Mustapha Semlali alias « Allal Al Qadous » à deux ans de prison ferme et 5000 DH d’amende pour avoir diffamé le prince Moulay Rachid.

De l’ombre à la lumière. De la célébrité à la descente aux enfers. Mustapha Semlali, 53 ans, a une vie tumultueuse. En 2014, Allal Al Qadous avait tenté de déboucher une canalisation d’eau obstruée suite aux fortes pluies qui se sont abattues sur Rabat. Sur la toile, la publication de la vidéo de la scène était devenue virale au point que cet employé de four public a acquis la notoriété. Les médias traditionnels en ont fait leur chou gras. Du jour au lendemain, il est connu du grand public.

À lire : Maroc : un youtubeur en prison pour diffamation

Avec sa page YouTube « 3alal l9adoss », il devient influenceur. Il partage ses discours sur la virilité, ses exercices sportifs, et ses idées en général. Chaque vidéo cumule des milliers de vues. Tout marchait comme sur les roulettes jusqu’à ce que sa vie bascule après la publication d’une vidéo, dans laquelle Allah Al Qadous a accusé sans preuve le prince Moulay Rachid de s’être emparé de la source d’eau minérale « Ain Ifrane » au Moyen Atlas. Il sera poursuivi pour « atteinte à l’institution monarchique » et « diffusion d’allégations de faits mensongers à dessein de porter préjudice à la vie privée de personnes, de les diffamer et porter atteinte à une institution constitutionnelle ».

Le 8 juillet dernier, la justice marocaine a rendu son verdict. Mustapha Semlali a écopé de deux ans de prison ferme et d’une amende de 5 000 dirhams.

Sujets associés : Moulay Rachid - Droits et Justice - Prison - Amende

Aller plus loin

Le RNI poursuit en justice une journaliste pour diffamation

La journaliste Hanane Bakour a été convoquée jeudi par la justice, à la suite d’une plainte pour « diffamation et insulte » déposée contre elle par le Rassemblement national des...

Une photo du prince Moulay Rachid et son fils fait le buzz

À l’occasion du cinquantième anniversaire du Prince Moulay Rachid, une photo inédite du frère du roi Mohammed VI en compagnie de son fils le prince Moulay Ahmed a été diffusée.

Un Youtubeur marocain condamné à de la prison ferme

Le propriétaire de la chaîne YouTube « Sans frontières », Mohammed Enan, poursuivi pour diffusion d’images de personnes sans leur consentement et diffamation, a été condamné à...

Maroc : un youtubeur en prison pour diffamation

Le propriétaire de la chaîne Youtube « Bila Houdoud » a été placé en détention préventive dans une affaire de diffamation. Son procès est prévu le 2 février prochain.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.